Prison d'Uzerche : Tout était annoncé

 

Suite à la mutinerie du CD d’UZERCHE, en date du dimanche 22 mars, une délégation FORCE OUVRIÈRE s’est rendue sur cet établissement dès le lendemain, et ce malgré le confinement. En ces moments pénibles et compliqués pour les détentions, il nous a semblé important d’être présent sur place, en soutien à nos collègues, mais aussi pour constater l’ampleur des dégâts.
Au fur et à mesure de l’avancement de notre visite, nous avons pu constater l’acharnement et la violence auxquels ont été confrontés les collègues. Deux bâtiments complètement détruit par des détenus enragés qui sont arrivés jusqu’au PCC et aux portes des bâtiments administratifs. Il a fallu le courage et l’abnégation des personnels présents sur site, pour repousser, les mutins, afin que ces derniers ne franchissent pas la dernière porte vers la liberté.

 

Pourquoi en sommes nous arrivés là ?

Question récurrente que se pose FORCE OUVRIÈRE.

 

Notre organisation demande depuis le début de la crise sanitaire, que les portes des CD soient totalement fermées. Lors de notre entretien avec la direction locale, cette question leur a été posé, avec pour seule réponse, la population pénale actuelle n’est pas adaptée à cet établissement vieillissant. On peut nous rétorquer toutes les excuses du monde, la vérité est, plus de parloirs, donc plus de produits illicites qui circulent en détention. Ce qui a pour effet, explosion de la cocotte-minute.


Les largesses budgétaires (télé , cantines, libération, rps , etc....) décidées par notre GDS n’ont pas réussi à acheter la paix sociale dans nos détention et encore moins en Corrèze.


L’exemple de la mutinerie d’Uzerche prouve une fois de plus que notre organisation avait raison, et que ce drame aurait pu être évité. Les dégâts vont couter une somme considérable, de plus, l’établissement va tourner à 40% de son effectif d’origine (350 détenus transférés).


Et que dire de l’impact psychologique sur les personnels présents lors de cette mutinerie. A ce sujet FORCE OUVRIÈRE, demande, dans les plus brefs délais la mise en place obligatoire d’une cellule de soutien psychologique.


Quelle ne fut pas notre surprise, en apprenant ce jour, mercredi 25 mars, que les portes du bâtiment A sont

encore ouvertes.

   

SERIEZ-VOUS INCONSCIENT ET AMNESIQUES ?

 

FORCE OUVRIÈRE félicite tous les agents du CD d’Uzerche, en service le 22 mars, mais aussi celles et ceux qui ont apportés leur soutien en venant renforcer les équipes présentes ce jour.


FORCE OUVRIÈRE remercie toutes les équipes ERIS présentent, mais aussi, tous les collègues qui ont effectué les transferts dans des conditions compliquées, et ce, au pied levé.

 

Votre professionnalisme n’est plus a démontré, la place est à la reconstruction, mais FO restera vigilant pour que les récompenses soient à la hauteur de votre implication et de votre dévouement.

 

Le temps venu, l’UISP FO 33 , demandera des comptes à l’administration.

Lire le communiqué 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr