Prison de Fleury-Mérogis : Sondage à mains levées !

 

En date du 23 mars 2020, une note de service d’application au quartier mineur signée par le Chef de Détention, impose désormais un sondage des barreaux visuel et avec les mains !!

 

Non, non ce n’est pas une blague de « carambar » mais bien une mesure à caractère sécuritaire précise la direction du bâtiment D4 jointe par téléphone.

 

Mais de qui se moque-t-on ? Pour notre organisation cette décision est « incompréhensible » pour rester correcte !

 

Une nouvelle fois le bâtiment D4 qui se veut un « bâtiment réformiste », nous fait « rêver ou pas » par ses innovations.

 

Sans tomber dans la polémique, notre organisation dénonce certaines décisions absurdes prises par la direction, à l’image de la gestion du suicide au quartier mineur.

 

En effet, il avait été demandé à notre collègue qui a découvert le corps de porter celui-ci au rez-de-chaussée sans prendre en compte l’impact psychologique et se substituant ainsi aux agents des pompes funèbres...

 

Les propos recueillis par notre organisation lors d’un entretien avec un membre de l’encadrement de ce bâtiment prennent tout leurs sens : « On fait encore ce que l’on veut ».

 

Il est temps pour notre organisation de mettre un coup d’arrêt aux pratiques professionnelles à la sauce maison du bâtiment D4.

 

Bien que notre organisation comprenne l’importance d’être solidaire et soudée en cette période difficile à bien des égards, nous ne pouvions décemment rester sans réaction devant cette parodie de mesure sécuritaire.

 

À l’heure où les agents réclament tous les jours des mesures de sécurité concrètes afin de les protéger comme la dotation de masques ou encore un dépistage au sein des établissements pénitentiaires, les consignes aux allures de caricature ne suffiront pas.

 

Le bureau Local Force Ouvrière demande le retrait immédiat de cette consigne.

 

Le bureau Local Force Ouvrière demande à la direction du bâtiment D4 de veiller à l’application des textes et notamment concernant les droits des personnels qui ne sont pas négociables.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr