Prison de Clairvaux : Coupe-liens ARME BLANCHE

09/01/2020

 

Mais que se passe-t-il dans la tête de nos décideurs ???

 

Voilà que tous les personnels en contact avec la population pénale doivent se doter dorénavant à la prise de service d’un coupe-liens. Certes, cet ustensile pourrait être utile face à une tentative de suicide par pendaison mais malheureusement pourrait servir à des fins beaucoup plus dangereuses.

 

Nous n’osons pas envisager qu’un détenu, en possession de cette arme, serait capable de faire… Car, c’est bien une arme blanche que nous portons à notre ceinture, coupant comme un rasoir, pouvant trancher un doigt, une oreille.... voir la gorge, tout ça pour peut-être sauver une vie... Combien de détenus ont tenté de se pendre et que nous avons sauvé sans cet objet ???

 

Dans cette continuité, pour lutter contre les feux de cellule, chaque personnel va être doté d’un extincteur au ceinturon ???

 

Nous connaissons aujourd’hui, bien trop d’agressions, de prises d’otage, etc. Évitons de donner à nos pensionnaires la possibilité de nous mutiler avec cette arme.

 

Force Ouvrière exige que ces coupe-liens ne soient plus attribués aux agents au contact de la population pénale.

 

Force Ouvrière propose que ces coupe-liens soient entreposés dans le pic, dans les bureaux QI/QD et des gradés.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr