Prison de Fleury-Mérogis : D3 violent début de semaine !

 

Le contexte pénitentiaire actuel est marqué par des incidents à répétitions de plus en plus graves et notre organisation constate qu’aucune structure n’échappe à cette violence omniprésente dans nos murs.

 

Ainsi, le début de semaine commence très fort pour nos collègues du bâtiment D3 où un des nôtres est tombé sur les coups d’un « voyou » qui ne savait pas quoi faire de sa journée à défaut de plus vouloir sortir en promenades …

 

En effet, vers 7h10 à l’ouverture de la cellule il s’est littéralement déchaîné sur notre collègue qui a été surpris par sa détermination à casser du « bleu ».

 

Après l’avoir bousculé, il lui asséna plusieurs coups de poings au niveau de la tête. Fort heureusement, il a eu le réflexe de se protéger avec les mains ce qui certainement permis d’éviter davantage de blessures !!

 

L’alarme a été déclenchée rapidement et les collègues venus en renforts ont pu maîtriser non sans mal le récalcitrant.

 

L’agent a été pris en charge et conduit aux urgences pour les soins. Joint par téléphone, il est très choqué par cette agression soudaine et lâche !!

 

Le bureau local Force Ouvrière l’accompagnera dans ses démarches administratives et judiciaires.

 

Le bureau local Force Ouvrière condamne cette agression violente et demande des sanctions fermes et exemplaires à l’encontre des agresseurs de personnel.

 

Un peu plus tard vers 10h55, nous apprenons que lors du retour sport, un détenu déclenche le portique de sécurité. Le gradé ordonne une fouille intégrale pour lever le doute. Lors de ce contrôle , comme souvent d’ailleurs les agents sont mis en difficultés par le refus d’obtempérer du détenu à leurs injonctions.

 

En effet, le détenu a tenté d’un premier temps de se débarrasser des objets prohibés en les jetant par la fenêtre :un téléphone portable, un chargeur et une carte SIM !

 

Et dans un deuxième temps a opposé une forte résistance lors de sa maîtrise, heureusement aucun des collègues ne fut blessé lors de l’intervention.

 

Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des agents pour leur réactivité et demande à la direction des récompenses à la hauteur de leur professionnalisme.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr