Prison de Grasse : Feu de cellule et Agression !

08/11/2019

 

Jeudi 7 novembre vers 11h45, après une matinée déjà bien compliquée, un feu de cellule se déclare au rez-dechaussée du bâtiment B.

 

La cellule est rapidement identifiée : il s'agit d'un détenu qui s'illustre depuis des heures par un flot d'insultes et de menaces envers les personnels... tout simplement parce qu'il réclame du tabac.

 

Quel motif plus légitime qu'un manque de tabac pour insulter, menacer, et mettre en danger les personnels et l'établissement en incendiant sa cellule ?

 

L'individu est déjà connu pour des faits de violence, et face à son agressivité, il est décidé de composer une équipe d'intervention afin d'aller l'extraire en garantissant l'intégrité physique de chacun.

 

Une première équipe de 3 agents intervient avec ARI et tenues pare-coup. Mais, face à la violence de l’énergumène, un 4ème agent vient leur prêter main forte pour parvenir à le maîtriser.

 

Les coups de poing et coups de pied pleuvent, Notre collègue reçoit alors un violent coup de poing dans le ventre !

 

Il est rapidement extrait de la cellule, tandis que l'individu est finalement maîtrisé et conduit au QD.

 

Le collègue blessé présente par la suite des symptômes inquiétants (nausées et vomissements), il est conduit aux urgences pour y subir des examens. En effet, au delà du coup reçu, le masque de son ARI ayant été partiellement arraché pendant l'intervention, il a inhalé des fumées.

 

Les nouvelles de notre collègue sont plutôt rassurantes. Il semble aller bien... physiquement au moins...

 

Force Ouvrière lui apporte son soutien inconditionnel et l'accompagnera dans toutes ses démarches.

 

Force Ouvrière remercie et félicite l'ensemble des personnels intervenus sur cet incident.

 

Force Ouvrière se félicite de l'organisation des formations incendie que nous réclamions depuis des semaines, qui sont actuellement en cours et qui portent déjà leurs fruits.

 

Force Ouvrière exige un traitement ferme de la procédure disciplinaire de cet individu et exige ensuite son transfert vers un autre établissement.

 

La DISP dispose justement d'une UDV au CP de Marseille. Cette dernière est sous-exploitée... voici un candidat tout désigné !

 

Force Ouvrière déplore enfin que certains agents n'aient pas pu participer au débriefing qui a eu lieu à l'issue de cet incident. Tous les agents ont fait preuve de professionnalisme lors de cette matinée très agitée, il est important que chacun soit entendu et puisse participer à ce moment d'échange.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr