Prison de Bordeaux-Gradignan : Le business n'a pas sa place en prison !

 

Samedi 26 octobre, il a été découvert lors d’une fouille de cellule au P3 (Modulo-Respecto-Bâtiment B) environ 116 grammes d’herbes. L’herbe étaient conditionnée en petit sachet afin de promouvoir une vente propre et directe au consommateur !

 

Ce produit illicite en détention a été retrouvé dans un bocal mis au frais dans un frigo. Régulièrement, les agents pénitentiaires du C.P (A,B, QSL-CPA) récupèrent : des matières stupéfiantes, téléphones portables, alcool (de la vodka), un disque de meuleuse dans un chariot repas, des couteaux (avec pierre à aiguiser)….

Et je ne vous parle pas de projections quotidiennes avec saisis de téléphones portables et de stupéfiants..!!

 

 

QUOI DE PLUS NORMAL EN PRISON !

 

Comme dans de nombreux établissements pénitentiaires les projections pour alimenter le business en détention restent un fléau difficile à éradiquer.

 

 

Le S.L.P Force Ouvrière a plusieurs fois interpeller l’Administration sur ce problème en préconisant davantage de rondes des F.S.I aux abords de l’établissement, la pose de filets anti-projections verticaux sur les secteurs sensibles tels que le P4 et le P1 (bâtiment B), électrifiée le grillage qui sécurise le domaine PÉNITENTIAIRE et la mise en place d’ Équipe de Sécurité Pénitentiaire qui permettraient de rendre plus étanche l’établissement bordelais qui est un véritable gruyère !!!!

 

Dernièrement, dans la soirée du 14 au 15 octobre des individus ont réussi sans grande difficulté à se rendre à la fenêtre d’une cellule du Q.S.L-C.P.A pour livrer en directe des bouteilles d’alcool !

Avec les travaux de la S.A.S, le Q.S.L-C.P.A est devenu une « prison ouverte » et cela n’est pas acceptable en terme de sécurité pour le personnel.

 

Pourquoi ne pas utiliser la réserve pénitentiaire pour sécuriser et contrôler les abords de cette structure !?

 

Il y a environ 2 semaines, il a été récupéré sur les « terrasses » du bâtiment A deux tablettes (une Ipad 9’7 et une tab 3,en mauvaise état du fait de leur chute lors du yoyotage). Même si les tablettes en cellule restent une volonté de notre garde des sceaux, à ce jour elles sont toujours interdites en détention !!!

 

Force Ouvrière exige de l’Administration un budget spécial pour éradiquer ce fléau avec des moyens humains et matériels. Il ne faut pas attendre d’avoir un drame avant de réagir !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr