Prison d'Orléans-Saran : Irrécupérable !!!!!

 

Le mercredi 24 juillet 2019 aux alentours de 19h45, suite à son écrou un nouveau pensionnaire se fait remarquer à travers sa manière de s'exprimer mais aussi en se prenant pour un boxeur.

 

En effet, le gradé en fera les frais :

 

1. au regard du vocabulaire philosophique de la personne détenue à savoir : "Tu n'es qu'un bouffon, moi je connais la prison, tu n'es qu'un trou du cul, va baiser ta mère...".

 

2. Mais ce philosophe des lumières ne s'arrête pas en si bon chemin et assène un coup de poing au gradé.

 

Ce dernier sera maîtrisé grâce à la réactivité du personnel et conduit au quartier disciplinaire.

 

Le lendemain, notre pensionnaire s'en prendra au major du QDI lors du rapport d'enquête toujours avec ses expressions philosophiques du style : "J'ai rien à déclarer sale fils de pute, fait pas le malin, dehors si je te croise tu vas voir, je vais te mettre une balle dans la tête...".

 

Pour l'agression et les insultes lors de son écrou, la personne détenue va écoper de 30 jours de QD.

 

Le 31 juillet 2019 vers 09h45, la personne détenue signale avoir un problème avec ses cantines aux agents du QDI qui prennent en compte sa demande et lui expliquent que cela va être traitée durant la matinée.

Mauvaise réponse, ça ne convient pas à notre pensionnaire qui met de nouveau son vocabulaire préféré en avant première et couronne le tout en jetant de l'urine sur le major QDI.

 

A ce rythme le responsable du secteur QDI va devoir donner une carte de fidélisation à ce pensionnaire.

 

Cette après-midi vers 16h15, un autre fidèle de ce secteur a agressé un agent du QDI en lui portant trois coups de poing au niveau de la tête et en menaçant un deuxième de le bûter !!!

Heureusement que les agents étaient équipés avec les tenues pare-coups ce qui a permis d'éviter des dégâts.

 

Le syndicat local Force Ouvrière félicite l'ensemble du personnel qui a fait peuve d' un professionnalisme inouïe comme à leur habitude afin de gérer et faire face à ce genre de pensionnaire.

 

Le syndicat local Force Ouvrière alerte la direction vis-à-vis de la population pénale qui arrive au sein de notre détention et qui finisse au QDI car ce serait dommage que ce secteur devienne une UMD!!!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr