Prison d'Osny : Pourquoi tant de haine ???

30/11/2018

 

Le bureau local de la CGT se réveille, à quelques heures des élections.

Une période électorale est toujours propice à l'action revendicative. Le but étant bien sûr de faire connaître aux électeurs son programme. Et c'est même légitime.

 

Mais le bureau local de la CGT en est malheureusement bien loin. Leur bilan étant bien sûr inexistant, on aurait aimé pouvoir lire dans leurs documents de propagande un joli programme et des revendications pour améliorer l'avenir de l'ensemble des personnels de la MAVO…

 

Leur seul argument pour voter CGT se limite à tenter de discréditer des camarades FO par de la manipulation et le mensonge.

 

Et bien il n'y a pas de quoi être fier, Messieurs et Mesdames de la CGT locale de la MAVO !!

 

Le « syndicat renaissant de ses cendres », et par la même leurs « supers représentants » se permettent de gonfler le torse en tentant de discréditer le travail des autres par le mensonge, la provocation et l'ignorance. Le syndicat local Force Ouvrière se doit de répondre.

 

Réponse au « torchon qu'ils diront tract syndical » non daté et non signé mais diffusé dans l'ensemble des boites aux lettres des agents.

 

Ces syndicalistes n'auraient-ils pas le courage de leurs écrits ?

 

Au sein du bureau local Force Ouvrière l'ensemble des militants travaille depuis toujours au maintien des acquis et à l'amélioration des conditions de travail.

 

Tous les jours, des femmes et des hommes investis militent auprès de vous pour vous soutenir et vous défendre.

 

• Oui nous sommes fiers des surveillantes, surveillants, surveillants brigadiers, premiers surveillants qui travaillent et qui en plus de leur mission trouve du temps pour militer au sein du syndicat Force ouvrière et revendiquer pour l'ensemble des personnels de l'établissement.

 

• Oui nous sommes fiers de compter dans nos rangs un militant comme Jérôme, ancien secrétaire local et maintenant Secrétaire Régional du SNP-FO de Paris et toujours membre actif de notre syndicat local.

 

• Oui nous sommes fiers de compter dans nos rangs un militant comme Samuel, ancien secrétaire local, ancien Secrétaire Régional du SNP-FO de Paris et aujourd'hui Secrétaire Général Adjoint de notre organisation syndicale, et lui aussi toujours membre actif de notre syndicat local.

 

Devrions-nous en avoir honte ?

 

A contrario du syndicat local CGT, nous ne tomberons pas dans le caniveau en mentant sciemment aux personnels de cet établissement.

 

Oui les militants Force Ouvrière peuvent produire des écrits qui vous ferons sûrement revenir sur vos allégations ou alors vous faire passer pour ce que vous êtes des menteurs et des démagos...

 

 Ou étiez-vous messieurs de la CGT après l'attaque terroriste survenue au sein de notre établissement le 4 septembre 2016 ?

 

Bien au chaud au fond de votre canapé à attendre que cela se passe au lieu de vous mobiliser pour faire évoluer la prise en charge des détenus radicalisés.

 

Ah oui, il est vrai que certains d'entre vous êtes allergiques aux mobilisations devant les portes et que vous avez une haine contre les « brûleuses de palettes »…

 

La mobilisation, à l'appel de Force Ouvrière MAVO et de ses militants, a permis de mettre fin à l'expérimentation des unités dédiées chargées de déradicaliser les détenus ciblés.

 

Pour rappel, il s'agissait d'un programme national avec des interactions visant les plus hautes autorités de l’État. Le Ministre de la justice lui-même a du s'exprimer sur l'échec de cette politique gouvernementale.

 

 Où étiez-vous lors de la création du QER pour défendre les effectifs de la MAVO ?

Oui le syndicat local Force Ouvrière est fier d'avoir obtenu la création de 3 postes de premiers surveillants (des vrais postes ceux-ci et non pas des postes de faisant fonction…).

 

 Où était le secrétaire local du syndicat CGT MAVO, et certains militants CGT lors du mouvement historique des personnels de janvier 2018 ?

 

Une fois de plus bien au chaud, mais cette fois ci à cirer les pompes de nos dirigeants alors même que le syndicat national de la CGT appelait au dépôt de clés lui aussi…

 

Ils préféraient être en détention à s'occuper du bien-être de la population pénale au détriment de vos conditions de travail à vous les surveillants !!!

 

Pourtant dans l'histoire syndicale de la CGT, casser un mouvement social ce ne doit pas être dans les gênes de beaucoup de militants… et bien à la MAVO...c'est malheureusement la conception du syndicalisme portée par les responsables locaux de ce syndicat…

 

N’avez-vous pas reçu, monsieur le secrétaire local de la CGT un TOS et une petite Prime ?

 

Ah non en grand gentlemen ce dernier dira qu'il l'a refusé… Foutaise !!

 

 Comment pouvez-vous écrire en parlant du syndicat majoritaire et donc de Force ouvrière : « Certains s'accoquine avec la direction, pour voler l'unique RH, l’accompagne dans cette vendetta d'une heure de plus pour les Matins/Nuit, cautionne les blâmes déguisés...etc. »

 

Si cela ce n'est pas du mensonge ou de la démagogie stérile…

 

Pendant ces quatre années le syndicat Force Ouvrière de la MAVO a toujours :

 

 exigé la suppression du matin + 1 heure sur le service du matin Nuit.

Dans ce combat, il faut bien le dire que nous étions bien seuls.

 exigé le maintien du service 3-2 en Soir-Coupure-Matin nuit DN-RH ou Soir-Coupure-MatinRH-RH.

 a obtenu la promenade unique.

 a obtenu la mise en place de cartes de circulations de couleurs différentes en fonction des bâtiments pour simplifier le travail des agents des différents pics.

 a obtenu la présence obligatoire d'un premier surveillant pour la coordination des départs des mouvements.

 a dénoncé la mise en place des distributions des repas en Bac gastro.

 a obtenu la création de bureaux pour les surveillants en détention.

 Une salle de repos digne de ce nom pour les agents.

 a soutenu et défendu des dossiers de titularisation devant la CAP Interrégionale malgré des avis négatifs proposés par l'administration (ceci même pour certains d'entre vous).

 a soutenu et défendu des dossiers de reconnaissance d'imputabilité d'accident de service devant la commission de réforme. (ceci même pour certains d'entre vous).

 a soutenu une enquête sur les risques psycho sociaux rencontrés par les personnels (questionnaires sur la situation et ouverture de groupes de travail sur les différents thèmes).

 a soutenu, défendu et présenté les dossiers individuels des agents (mutation, conseil de discipline régionaux et nationaux, demande de détachements ou de disponibilités…)  a soutenu et défendu les dossiers de demandes d'aides sociales des agents qui nous ont sollicités auprès du CRAS de Versailles ou de la fondation d'Aguesseau.

 a toujours été présent pour aider les jeunes élèves, stagiaires lors de leur arrivée sur notre établissement (démarche administrative, dossier de demande de logements, hébergement au MESS...etc.)

 a toujours été présent pour défendre les droits spécifiques des agents originaires des outres mer (Prime spécifique d'installation, droit aux congés bonifiés etc.), et ceci sans aucune discrimination d'origine.

 a réalisé un grand nombre de tracts pour dénoncer les actes de violence commise à l'encontre de l'ensemble des personnels.

 se bat pour l'obtention de logements à destination des fonctionnaires justice et donc pour les surveillants dans le département du Val d'Oise (en 2018, 4 logements dont 2 à Marines).

 a toujours combattu la mise en place de premier surveillant faisant fonction… Pour Force ouvrière nous sommes clairs, s'il manque des premiers surveillants il faut ouvrir les postes aux concours et non pas dépouiller les effectifs des équipes de surveillant et ainsi remettre en cause le planning en 3/2).

 

À Force Ouvrière on défend tout le monde quelle que soit son origine en respectant les valeurs essentielles dans le respect, la sincérité, avec conviction et sans aucune compromission.

 

NE VOUS EN DEPLAISE !!!

 

Donc le 6 décembre 2018, vous devrez faire votre choix en VOTANT pour les militants et le syndicat qui vous représenterons pour les 4 prochaines années.

 

CE SERA VOTRE CHOIX.

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr