PREJ de Poissy : The Walking P.R.E.J

 

Le mardi 27 Novembre 2018 à 7h30, lors de la prise en charge d'une personne détenue au greffe de Nanterre, cette dernière se présente avec un bonnet sur la tête, après vérification de son identité, son altesse se dirige vers l'agent contact qui procédera à sa fouille à corps.

 

Notre collègue, lui demande dans un premier temps de retirer son couvre tête puis lui précise qu'il ne pourra pas partir avec en extraction et qu’il lui sera rendu à son retour par l'agent responsable de la fouille de la maison de Nanterre.

 

Le détenu fait part de son mécontentement à sa manière envers les agents, en les insultant et ce jusqu'à la fouille, refusant même de remettre un document retrouvé sur lui, qu’il a préféré déchirer et jeter à la poubelle.

 

Arrivé au dépôt du tribunal de grande instance de Nanterre, le détenu a continué d'insulter l'agent contact et ce durant tout le trajet, à donner des coups de pieds sur la grille de la cabine cellulaire, à les insulter, les menacer.

 

(Par mesure de sécurité le chef d'escorte à pris l'initiative de le faire sortir en dernier et à part des autres détenus au vu de son comportement).

 

Ce dernier n'a pas souhaité que ce soit l’agent contact qui procède à sa fouille ainsi que sa prise en charge lors de la sortie de la cabine cellulaire.

 

Sauf erreur de leur part, ce n'est pas à la personne détenue de dire aux agents ce qu'ils ont à faire.

 

Lors de l'extraction du détenu de la cabine, celui-ci donnera plusieurs coups de pieds au niveau des cuisses de notre agent contact.

 

Une fois sorti et descendu du véhicule cellulaire, à l'entrée du dépôt du T.G.I de NANTERRE, dans le premier sas d’attente, ce dernier s’en ai pris violemment à notre collègue, le mordant au niveau de son biceps gauche.

 

Les agents ont fait usage de la force strictement nécessaire afin de le maîtriser.

 

Force Ouvrière dénonce un manque d'effectif et de moyens au sein du P.R.E.J de Poissy.

 

Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à notre collègue blessé et le soutiendra pour toutes ses démarches.

 

Force Ouvrière félicite les agents pour leur professionnalisme et pour avoir su gérer au mieux l'incident.

 

Force Ouvrière rappelle que les personnes détenues partant en extraction ne doivent pas être munies de leurs bonnets, leurs écharpes, leurs gants etc…. afin d’éviter ce genre d’incident…

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr