Prison de Beauvais : Drapeau en berne

12/10/2018

 

Aujourd'hui a eu lieu l'investiture de notre nouvelle cheffe d'établissement. Pendant que certains ont choisi de venir, d'autres sont réquisitionnés, et la détention se retrouve à poil !!

 

TOUS ENSEMBLE A LA FÊTE !

 

Participer à la petite cérémonie de bienvenue, que cela soit fait, notre organisation peut le concevoir, mais pas à n'importe quel prix ! Ce matin, nous sommes allés au contact des camarades du terrain. Et c'est avec étonnement que nous avons trouvé un établissement désert…

 

Pendant que les queues de paons se déplient, les copains à l'intérieur subissent, bah forcement, il n'y a plus personne sur la coursive !!! Mise en prévention au parloir, incident au parloir avocat,…démerdez vous ! Bravo encore une fois pour cette considération élitiste du Personnel, laissez donc les petites gens dans la mouise, nous avons l'habitude !

 

LA SÉCURITÉ, on s'en fout, non ?

 

Pas d'officiers, pas d'agents mouvements sur l'ensemble des bâtiments. Les secteurs périphériques appauvri en personnel (Collègue seule au sport, par exemple... « Appelez en cas de problème hein ! »). Aucun allégement des mouvements n'a été opéré afin de minimiser les déplacements de personnes détenues au sein de l'établissement ! Il ne faudrait surtout pas que nos chers pensionnaires ne pâtissent d'un événement festif !

 

Devons-nous rappeler à notre direction que deux de nos amis sont tombés en à peine quinze jours ? Car apparemment cela est déjà oublié. Ce n'est pas tout de se déplacer aux urgences voire un Collègue, c'est aussi de faire en sorte que l'on ait pas à y aller, aux urgences ! Car oui Madame la directrice, vous êtes par la ligne hiérarchique la responsable de cette situation, chacun doit faire son travail, et pas que les petites gens qui ne font pas parti de la « caste » des petits protégés.


STOP… ça suffit, cet établissement est une blague...

Et pour finir parce que la liste des énormités est trop longue, le portique de détection est-il devenu un accessoire dorénavant ? Car, sur ordre, pour faciliter l'accès à la cour d'honneur à tous ce beau monde, la sécurité a été totalement occultée ! Mais bon, qu'est-ce qu’on ne ferait pas pour une belle photo dans les journaux.

 

ET LA CERISE...

 

Nous avons sûrement touché, au QFE, le sujet du « haut de gâteau » ! Pas d'officier, pas de gradé, pas d'Agent rez-de-chaussée, pas d'agent activité, pas d'agent promenade !? 4 personnels pour tout un bâtiment ! Mais ce n'est pas tout ! Le Personnel sur place à ordre de mettre en place les promenades… sans surveillance ! Et tout cela couvert par des directives (orales bien-sûr !), une petite « popote » locale quoi… Nous rappelons, nous ne faisons que cela d'ailleurs, à notre direction, que le quartier femme est occupé par des personnes détenues aux profils divers et dangereux.

 

Pendant ce temps, les collègues d'en face, accompagnés de leur secrétaire locale, font les beaux aux côtés du patronat.

Définitivement Co-gestionnaire, « autocollants » aux désirs de la direction... Et c'est nous le syndicat que vous définissez de syndicat patronal ?

 

Du dégoût et du mépris, voilà ce que cette administration transmet à ses Personnels !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr