Prison de Fleury-Mérogis : D5, Incidents à répétition

 

La situation se crispe sur les détentions de notre établissement, les incidents se succèdent et mettent à genoux tant notre profession que notre autorité.

 

Les règlements de compte sont légions sur les cours de promenades sans compter les nombreuses agressions, intimidations, insultes et crachats qui deviennent hélas le quotidien sur nos coursives. Et que penser de la multiplication des incidents à l’extérieur en rapport avec notre métier.

 

Hier, aux environs de 9h30 lors de la mise en place de la 2e série de parloir au bâtiment D5, le surveillant fait remarquer à la personne détenue que sa tenue est non conforme au règlement intérieur et particulièrement indécente : pantalon déchiré et caleçon visible.

 

Mécontent de cette remarque, il l’insulta gratuitement et refusa de se rendre à la cellule pour se changer. Puis il avança vers le collègue et le bouscula au niveau du torse. L’agent s’est défendu tant bien que mal et s’est retrouvé au sol. l’intervention rapide des collègues à permis de maîtriser cet apprenti « styliste » avant d’être placé au quartier disciplinaire.

 

Bilan de cette intervention :

Luxation du coude et un agent profondément choqué !!

 

Malheureusement un incident en appelle d’autres… Ainsi peu avant 16h00, lors du retour parloir deux détenus en viennent aux mains au niveau des escaliers. Lors de l’intervention des coups sont portés aux collègues.

 

Résultats 2 agents blessés :

Traumatisme crânien pour l’un et entorse aux coudes pour l’autre !!

 

Force Ouvrière réitère sa confiance et son soutien à l’ensemble des personnels pour leur professionnalisme et leur réactivité dans ces moments difficiles.

 

Force Ouvrière appelle à une réponse collective et à un sursaut professionnel pour répondre à l’urgence du terrain et étouffer cette escalade de violence qui fragilise notre profession.

 

Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à Christophe, Jérémy et Gary et les accompagnera dans leurs différentes démarches tant administratives que judiciaires.

 

Plus que jamais, il nous appartient de réagir ensemble pour récupérer les clefs de nos détentions et retrouver une autorité nécessaire pour garantir nos différentes missions régaliennes !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr