Prison de Rennes-Vezin : Merci qui ?

 

La promesse de notre Administration a été exécutée dans un délai de rapidité extrême. Jamais cette dernière n’aura été aussi efficace dans la mise en place d’une décision ! Malheureusement, il s’agit là de ponctionner des personnels ayant légitimement revendiqué des meilleures conditions de travail, plus que méritées !

 

Les trentièmes du mois de janvier 2018 ont ainsi été prélevés sans tarder sur les salaires du mois de mars, avec les conséquences que cela va engendrer sur notre vie personnelle, familiale … Il en sera malheureusement de même sur les salaires des mois suivant pour beaucoup d’entre nous…

 

Pour le coup nous connaissons les 3 coupables :

 

L'UFAP, qui a signé un torchon (pardon, c'est vrai on aura droit a une paire de chaussures dit Magnum et à un gilet pare-balles).

 

Le Directeur, qui pour ne pas déplaire à sa hiérarchie, a effectué les malfaisantes consignes sans rechigner.

 

L’Administration, qui ne se soucie aucunement de nos conditions lamentables de travail, qu’il s’agisse de sécurité ou de reconnaissance.

 

Car OUI, notre mouvement est né dans un contexte légitime, nos revendications étant notre sécurité ; une revalorisation indemnitaire (prime de nuit, dimanches à 50€, ICP à 2000 €, PSS à 30% etc. etc.) et une revalorisation statutaire (catégorie B).

 

Hélas nous avons été trahis

Cependant nous pouvons encore nous regarder dans un miroir NOUS !

 

Les principales victimes seront nos proches, enfants : pas de chocolat à Pâques, conjoints : pas de fleurs pour nos épouses … Et nous même ! Des mois de sacrifices, des problèmes de paiement de factures de cantines scolaires, des difficultés à mettre de l’essence…

À se demander pourquoi on se lève pour travailler dans des conditions aussi désastreuses tous les jours !

 

MERCI qui ? Merci l’UFAP, Merci Monsieur le Directeur et Merci l’Administration !!!

 

Monsieur le Directeur, espérons que de votre côté, votre prime de fin d'année soit conséquente afin que vous puissiez vous offrir un miroir et un costume.

Mais soyez sûr que vos agents sauront se rappeler de cet outrage car c’est pour leur survie qu’ils luttent aujourd’hui !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr