N'ASSUME PAS QUOI ??? Restons sérieux...

08/03/2018

 

À défaut de partir en feu d’artifice tel un enfant gâté tapant des pieds quand il n’a pas ce qu’il veut, les positions prises en Commission Administrative Paritaire sont tout à fait assumées ! Rageur et bien mauvais joueur, il y a bien un autre Secrétaire Général qui a portant toute la hauteur nécessaire pour comprendre, mais le sang doit avoir du mal à monter…

 

Faut-il réellement apporter une réponse à ce communiqué UFAP du 5 mars concernant le respect des modalités du cadre emploi de nos collègues et camarades ERIS ?? D’autant que d’en haut jusqu’en bas, aucun des personnels concernés ne sera lésé ou pénalisé au regard de la date de prise de fonction ni du poste convoité…

 

Il n’y a rien de scandaleux dans la mise en application du cadre emploi direct de nos collègues et camarades ERIS que FO Pénitentiaire soutien avec toute l’ardeur possible depuis leurs créations sans jamais les qualifier de « fainéants juste bons à faire de la gonflette » ! Là aussi il faut que les auteurs de tels propos s’assument en CAP, et ailleurs !

 

Pour faire on ne peut plus simple, un collègue ERIS à toute la largesse de postuler en Commission Administrative Paritaire de mobilité de droit commun s’il souhaite revenir en établissement et cela ne changera pas. La mobilité « Intra ERIS » quant à elle, est bien subordonnée au critère principal de l’ancienneté dans la spécialité ! L’agent titulaire de son habilitation ERIS depuis 10 ans DOIT bénéficier d’une mobilité avant un collègue en habilitation provisoire ! Ce sont ces dysfonctionnements qui sont dénoncés et qu’il ne faut plus voir en Commission Administrative Paritaire quel que soit l’ami de l’ami ! La bonne gestion de nos CAP passe d’abord par le respect des textes de référence en vigueur.

 

La mobilité est étroitement liée aux recrutements. Avec une seule sélection par an, il est mathématiquement impossible de réaliser plus de mobilité que de raison, certaines bases ERIS les moins convoitées se retrouvent en carence de personnels trop longtemps ! C’est un raisonnement dans son ensemble que nous préservons pour asseoir toute la légitimité des ERIS que d’autres organisations syndicales sous-évaluent et que la Direction de l’Administration Pénitentiaire laisse trop souvent de côté !

 

Il n’y a ni mensonge ni désinformation à l’inverse de ces basses manœuvres de tentatives de déstabilisations par le biais de communication erronée et d’autant plus sortie d’un contexte général surtout dans la retranscription de débat sur un ProcèsVerbal même pas validé le jour de la rédaction de ces lignes d’écritures ! Nous pourrions nous aussi citer un extrait du ProcèsVerbal de la CAP de 22 au 26 Juin 2015, point 6 : « LES ORGANISATIONS SYNDICALES évoquent la particularité des ERIS qui selon eux devraient être gérés en CAP de Spécialistes » - page 8

 

L’arrêté du 22 mai 2014 est aussi assez explicite. Le rédacteur du tract UFAP a peut-être besoin d’un rappel :

 

Article 19

La mibilité des agents du corps d'applicaion et d'encadrement exerçant au sein d'une équipe régionale d'intervention et de sécurité s'effectue au sein d'une commission administrative paritaire dédiée aux spécialistes.

 

Article 20

Les agents qui disposent de l'habilitation définitive à exercer au sein d'une équipe régionale d'intervention et de sécurité en cours de validité ont la possibilité de formuler des voeux de changement de résidence.

 

Les ERIS sont et doivent rester des unités spécifiques dont nous devons tous être fier ! À l’image des derniers recours administratifs gagnés et bien engagés, FO Pénitentiaire, quel qu’en soit son interlocuteur, restera un soutien indéfectible !

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr