ÉNAP : Le syndicat patronal n'est pas forcément celui que l'on croit !!!

30/01/2018

 

A la lecture du relevé de conclusion signé par une seule organisation professionnelle, représentant nous vous le rappelons un peu moins de 40% des voix aux dernières élections professionnelles, beaucoup d’entre nous se sont réveillés avec la gueule de bois !

 

 alors qu’un mouvement historique de mécontentement des personnels était enclenché depuis près de deux semaines,

 alors que l’opinion publique était favorable à ce mouvement à près de 90%,

 alors que l’opinion publique estimait que les responsables de ce conflit étaient la GDS et ses conseillers pour 70% contre 30% pour les OS,

 Un syndicat par le biais de SON secrétaire général, ou plutôt de son monarque, mettait fin aux espoirs de toute une profession en pactisant avec la DAP pour des broutilles ! A moins que l’on ait promis à ce triste personnage d’autres avancées que celles pour lesquelles il a sacrifié ses « troupes » !

Cette vague historique de mécontentement des personnels de surveillance a été déclenchée par DES agressions de nos collègues de Vendin, Borgo, Mt de Marsan, Tarascon…, blessés dans leur chair.

Ce relevé de conclusion est une provocation faite aux milliers de personnels qui se sont mobilisés devant les établissements afin de dénoncer leurs pitoyables conditions de travail tant d’un point de vue sécuritaire que statutaire !

 

Comment Mr JFF peut-il opposer sécurité et statut ? Les deux vont évidemment de pair pour ceux qui se mettent professionnellement en danger quotidiennement sur les coursives !

 

Comment peut-il affirmer que l’avancée indemnitaire est amplement suffisante alors qu’il y était totalement opposé au début du mouvement ! Ou tout l’art de retourner sa veste !

 

Comment a-t-il pu refuser aux personnels de surveillance d’avoir la même reconnaissance que nos collègues de la police nationale (CEA en B, officiers en A), avec des indices sommitaux passant de 372 à 492 pour les brigadiers ! de 539 à 571 pour les 1ers Sts/majors et de 608 à 686 pour un lieutenant/capitaine!!!

 

Pour info, la valeur du point indiciaire est de 4.70 euros ! A vous de calculer la différence qui va s’inscrire sur la feuille de paye de chacun entre les 2 point de PSS en plus (et encore étalés sur 4 ans !) et l’équivalence police !!! PSS qui est de 28% depuis 2016 dans la police!

 

Concernant les dites « avancées sécuritaires », l’art 57, qui devait être supprimé, fera seulement l’objet d’une évaluation parlementaire (sic !). Chacun appréciera !

Il est également prévu de définir un régime de détention afin de permettre une étanchéité totale de la gestion des détenus les plus dangereux et ce au sein d’un même établissement ! Que faut-il entendre par détenus les plus dangereux ? De même, pour qui connait nos prisons, et à moins de retenir ce que prône le SNP-FO (établissements dédiés à ce type de PPSMJ), nous mettons au défi quiconque de nous citer des structures ou cela pourra être mis en place ! Sauf à considérer un CP comme Moulins ou le quartier MA ou MC pourrait être dévolu à cette étanchéité ce qui revient à cautionner les propositions du SNP-FO !

 

La DAP proposera également une méthode afin de planifier les formations déjà obligatoires (MTI, Tir, secourisme, incendie) ! A moins de « cloner » les agents, cela sera impossible à mettre en place en tenant compte des sous effectifs actuels ! Personne n’est dupe ! Car dans le même temps il est convenu de mettre fin au mode dégradé ! Cherchez l’erreur !

 

Il est également prévu de favoriser le travail en binôme (proposition portée par le SNP FO) mais pour ce faire il faut augmenter les ETP de chaque établissement ! Là aussi comment faisons-nous ? A moins de déshabiller Pierre pour habiller Paul ! Immense supercherie !

 

Nous revenons donc à la problématique statutaire, et n’en déplaise à sa seigneurie JFF, pour mener à bien toutes nos missions sécuritaires, il nous faut du personnel supplémentaire et pour se faire cela passe par de meilleures conditions salariales dès le début de carrière !

Ce n’est pas le montant dérisoire de la « fameuse » prime de fidélisation qui va y changer grand-chose ! Pour rappel, la 196ème promotion est composée de 250 élèves au lieu des 800 attendus !

 

Pour le concours actuel, sur les 15000 inscrits, moins de 4000 se sont présentés aux épreuves écrites ! Fermez le ban !

 

Nous avons eu l’agréable surprise de découvrir qu’un point de ce protocole concerne l’école et plus particulièrement l’accueil des élèves ! Mais notre joie n’a été que de courte durée car JFF a approuvé ce que tout le monde savait depuis de nombreux mois puisque cela avait déjà été validé par la GDS, c’est-à-dire l’extension de l’Enap (pas avant 2022 !) et son montant !

 

Donc rien de nouveau si ce n’est d’essayer de nous faire passer des vessies pour des lanternes ! Quelle honte !

 

Si le statutaire avait été mis sur la table, comme demandé par toutes les OS sauf celle du petit roi, nous aurions pu sur l’Enap abordé la spécificité des spécialistes qui la compose !

Car en l’état et alors que nous allons, à juste raison, être occupés par les « hypothétiques » effectifs supplémentaires à former, personne sur l’Enap et dans les URFQ et pôles de formation, ne seront concernés par ce protocole (Ah si ! nous oublions les 2 points de PSS en plus sur 4 ans, qui vont être complétement absorbés par tous les nouveaux prélèvements !).C’est un pur scandale !

 

Le SNP-FO prônait une prime d’enseignement pour tous les acteurs de formation :

 

 formateurs des personnels à l’Enap, en établissements, en pôles, en URFQ ;

 RF (Officiers, majors, CPIP, PA, PT) ;

 moniteurs (tir, MTI, sport, secourisme, incendie).

 

Le SNP-FO portait pareillement un toilettage du statut d’emploi des fonctions de spécialistes, qui n’est plus du tout adapté aux rôles dévolus aux différents acteurs de formation ! Idem pour la contractualisation !

 

Cela aurait été l’occasion de revenir également sur la PSS non accordée aux PA de l’Enap et de la pérenniser dans le temps ! D’ailleurs on saura s’en souvenir si cela devait ne plus être le cas, en demandant des comptes aux complices de la DAP et du SG !

Mais voilà, à avoir voulu opposer sécurité et statutaire, les grands perdants seront les personnels de l’AP dont font partie intégrante ceux de l’Enap ! A méditer chers collègues.

 

Clémenceau, en 1914, écrivait : « J’ai toujours eu un faible pour les gardiens de prison. Je les ai vus accomplir leur dangereuse et périlleuse mission. Mon gardien a toujours été mon meilleur ami. »

 

Manifestement, au regard du relevé de conclusion, nos dirigeants actuels, adoubés par un petit roi syndical voulant être calife à la place du calife, pensent tout le contraire !

 

C’est bien regrettable, mais rien n’est jamais terminé !

En tout état de cause merci pour tout l’UFDAP !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr