Centre pénitentiaire de Beauvais : Trois petits points...

29/01/2018

 

Trois petits points, trois petits points parce qu’aucun titre ne saurai expliquer ce que la pénitentiaire et ses Personnels ressentent aujourd’hui ! Trois petits points parce qu’il n’y a pas de mots à nos yeux pour qualifier le comportement des décideurs UFAPIENS ! Trois petits points parce que nous sommes passés tout proche d’un changement radical de notre profession, mais trois petits points également parce que nous, FORCE OUVRIÈRE :

 

Nous n’abandonnerons jamais !

 

En effet, il est aujourd’hui impensable de se satisfaire de ce protocole au rabais, signé soit disant par un syndicat « majoritaire » qui ne représente à lui seul qu’un tiers des Agents, et qui n’a selon nous n’a pas recueilli l’approbation de l’ensemble de ses adhérents au vu du nombre de dissolution de bureau qu’il subit !!

 

La dictature UFAP a signé, comme d’habitude…

 

Et voilà, dans la droite lignée des protocoles précédents, un étron au bas d’une feuille et puis s’en va, la colombe qui ne voulait même pas entendre parler d’indemnitaire aura signé sans ouvrir les négociations sur la catégorie B, enterrant l’avenir du Personnel du C.E.A !

 

Lamentable !

 

Nous ne nous étendrons pas plus sur la rancœur que voit naître cette nouvelle trahison des Agents, cette action une nouvelle fois doit probablement s’accompagner de contreparties…

L’UFAP a choisi une fois de plus la compromission, sauf que manque de chance, la base a parlé, vous ne représentez plus l’intérêt des Surveillants, et ceux-ci vous quittent en masse, des bureaux locaux sont aujourd’hui dissous, et vos représentants (enfin ceux qui assument) sont écœurés !

 

Le bureau local Force Ouvrière, assure les Personnels que la lutte continuera jusqu’à ce que nous aboutissions à l’ouverture de négociations sur la catégorie B, la fusion des grades, et à la mise à disposition de Taser en détention ! Et bien plus encore…

 

Le bureau local Force Ouvrière, invite les déçus, qu’ils soient sans étiquettes, Ufapiens ou d’autres organisations syndicales à nous rejoindre, ENSEMBLE faisons en sorte que plus jamais nous n’ayons à subir le comportement de ce syndicalisme PRO-DAP !!

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr