Mobilisation des surveillants : L'action continue et s'intensifie !

20/01/2018

 

Depuis plus de 10 jours, la France Pénitentiaire s’est soulevée comme un seul homme devant la quasi-totalité des établissements, criant haut et fort sa souffrance et son désarroi face à une administration en total décalage avec la dure réalité du quotidien subie par les surveillants pénitentiaires… Une administration pénitentiaire littéralement incapable d’apporter protection, soutien et considération à l’ensemble de ses personnels.

 

À cela s’ajoute la complicité de deux syndicats FRILEUX qui aujourd’hui ont fait le choix de faire cavalier seul et s’empressent coute que coute à se désengager au plus vite d’un conflit social dont ils ne maitrisent ni les tenants, ni les aboutissants.

 

Pour preuve, l’UFAP-Unsa Justice, par la voix d’un de ses secrétaires généraux, s’est vantée hier soir en direct sur BFMTV d’avoir conclu un accord avec la Chancellerie, et d’être sur le point de signer un protocole qu’il prendra soin de soumettre à l’approbation des agents sur les piquets de grève…Une vaste fumisterie !

 

Qu’apporte concrètement ce protocole à l’ensemble de la Profession sur le plan sécuritaire ? Que des broutilles taillées à l’emporte-pièce, du vent et de la poudre de « Perlimpinpin » !! Rien n’empêchera les agressions violentes subies par les personnels à court et moyen terme. Qu’apporte concrètement ce protocole à l’ensemble de la Profession sur le plan indemnitaire ? Rien, puisque UFAP et CGT se sont refusés dès le départ à revendiquer la moindre revalorisation salariale des Personnels de Surveillance, et c’est d’ailleurs à cause de cela que nos instances nationales ne sont pas parvenues à un accord commun dans le cadre de l’entente syndicale nationale, et rien d’autre.

 

Les Personnels souhaitent une UNITÉ des syndicats, indépendamment de nos divergences syndicales, laissons les «guéguerres» de côté une bonne fois pour toutes, et agissons tous ensemble pour l’intérêt des personnels. L’instant et les circonstances sont trop graves pour laisser de côté une profession tout entière.

 

Ce qui se passe actuellement est historique, c’est pourquoi FO PÉNITENTIAIRE appelle solennellement l’ensemble des Organisations Syndicales à se réunir pour faire front commun et obtenir de réelles avancées, sécuritaires et indemnitaires, pour les personnels de surveillance.

 

FO PÉNITENTIAIRE A PRIS SES RESPONSABILITÉS ET MAINTIENT AVEC FERMETÉ ET DÉTERMINATION L'ACTION ENGAGÉE EN APPELANT L'ENSEMBLE DES PERSONNELS A

BLOQUER TOTALEMENT L'INSTITUTION

DÉS LUNDI 22 JANVIER 2018

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr