CP Perpignan : Nouvelle agression au compteur. Où est la place de l'autorité??

09/11/2017

 

Mercredi 08 Novembre, en milieu d'après-midi, un détenu de la Maison D'arrêt se voit accompagné par des personnels de surveillance sur le secteur du Quartier Disciplinaire après avoir menacé et insulté à plusieurs reprises des agents.

 

Le détenu, une fois arrivé dans la cellule disciplinaire doit se contraindre à une fouille sécuritaire obligatoire. C'est alors que cet énergumène réitère insultes et menaces envers les personnels présents, refuse la fouille avec véhémence et assène un violent coup de poing au visage à un des surveillants, celui même qu'il avait déjà agressé durant le mois d'août dernier.
 
Pour Force Ouvrière Pénitentiaire Perpignan, la récidive ne fait aucun doute et s'insurge sur la suite qui a été donnée par l'administration lors de la première agression de ce surveillant par ce même détenu.
 
Force Ouvrière Pénitentiaire Perpignan souhaite un prompt rétablissement à notre collègue et annonce un retard d'appel demain matin Jeudi dès 6h15.   Communiqué envoyé aux medias le 08 Novembre2017
 
Devant les portes de l’établissement bloquées par le personnel en guise de mécontentement, de colère et de soutien au collègue meurtri dans sa chair, Force Ouvrière Pénitentiaire Perpignan a rappelé à la direction local l’urgence de prendre en compte les difficultés de gestion de la détention dont l’une des causes est l’augmentation du pourcentage de détenus atteints de troubles du comportement ou pire atteints de pathologies relevant de la psychiatrie.


 Tous biens conscients !!!
 Fait est que de fermer des chambres dans les hôpitaux psychiatriques, amène inexorablement une explosion du nombre de détenus «psy» dans les détentions.
 
 
Force Ouvrière Pénitentiaire Perpignan exige de l’administration à travailler sur le sujet et de se donner l’envie réelle d’améliorer la situation par une volonté qui ne peut commencer par une remise en question de quelle place nous voulons donner à  l’autorité dans les prisons de la république.

 

Mais pour réussir dans ses missions, l’administration se doit de donner les moyens humains et matériels ainsi que des formations adaptées à ce type d’individu.


 La gestion de ces individus dans des locaux inadaptés avec un personnel non formé à cela amène inévitablement une mise en danger des agents.

 

Lire le communiqué

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr