Prison de Chalons-en-Champagne : L'embrouille est dans le sac



Vendredi dernier, un détenu récemment arrivé sur l’établissement par transfert bénéficiait de son premier parloir.

A cette occasion, son visiteur était venu avec un sac de linge, mais celui ci a été refusé à l’entrée par les agents parloirs, car l’inventaire des effets était absent ( consignes stipulées par note de service ). Le visiteur a, bien entendu, eu quand même accès au parloir, mais à l’issue de celui ci, il a commencé à faire un scandale, en insistant pour que le sac de linge soit pris, menaçant d’alerter la Direction, le SPIP et même la DISP afin d’obtenir satisfaction. Au passage, il a, évidemment, gratifié les agents de quelques insultes gratinées.

L’incident aurait du en rester la, après la rédaction des écrits professionnels de rigueur. Ce ne fut malheureusement pas le cas.

En effet, dans l’après midi, un appel en provenance de strasbourg est arrivé jusqu’au BGD de l’établissement. La personne en ligne, se présentant comme une secrétaire de la DISP, voulait entrer en contact avec le Surveillant Parloir afin d’avoir des informations sur le refus de linge. L’agent l’a redirigé vers le Gradé responsable des parloirs, qui a du rappelé afin de donner des explications sur l’incident.

Même si l’échange a été courtois, le Bureau Local FORCE OUVRIERE s’étonne de telles pratiques de la part de la DISP de Strasbourg.

Il suffit donc que la famille d’un détenu les appelle et relate ( sûrement en amplifiant et déformant ) un incident pour que, dans l’heure, le surveillant soit sommé de fournir des explications orales ?

Les agents chalonnais apprécieraient fortement que les services de la DISP soient aussi réactifs quand ils sont sollicités pour régler des problèmes de salaires, avancement d’échelons, remboursement de frais divers et autres tracas administratifs !

Il y a une chaîne hiérarchique à la MA de Châlons en champagne, et elle est tout à fait en capacité de gérer ce genre d’incident ! C’est d’ailleurs ce qui a été fait, et bien fait !


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr