Prison de Marseille : Tragique quotidien des personnels !!!


Ce matin vers 7h00, lors de l'ouverture d'une cellule au QFM,

une surveillante a subi les foudres de la part d'une détenue.

Dangereuse, Rageuse, Irascible, Démoniaque sont quelques mots pour qualifier ce personnage.

L'histoire tragique et quotidienne des personnels commence aujourd'hui à l'ouverture d'une cellule. La surveillante aperçoit un téléphone posé sur une chaise près du lit où la détenue est allongée. Notre collègue rentre, saisi l'objet et sort de la cellule. La détenue se dirige alors vers la porte et empêche la surveillante de fermer. Elle veut récupérer son objet interdit. Elle saisit la main de la surveillante et l’entraîne violemment à l'intérieur de la cellule. Dans le mouvement, la surveillante tombe son « ICOM » La détenue « enragée » mord une première fois notre collègue à l'avant-bras droit. Notre collègue, réussit à se dégager, essaie de sortir en ramassant son éméteur/récepteur. La détenue se jette à nouveau sur la surveillante et la tire très violemment par les cheveux. Heureusement, notre collègue se dégage une nouvelle fois, récupère son motorola et déclenche aussitôt l'alarme. Malheureusement, la détenue mordra une deuxième fois notre collègue cette fois-ci à la main droite, pour récupérer « son jouet ». Sous la morsure, les cris de douleur alertent les surveillantes qui arrivent en renfort.

CONSÉQUENCES : MORSURES, GRIFFURES, COUPS, CHEVEUX TIRES......,

RÉSULTAT : La surveillante sera emmenée aux urgences par les pompiers, dans un état de choc psychologique, mordue à l'avant-bras et main droite, des œdèmes, une entorse cervicale et des douleurs crâniennes

La détenue finira au QD, où elle continuera de se vanter d'avoir frappé une surveillante !!!

Les enchaînements d'agressions et de violences subies quotidiennement par les personnels ne sont plus supportables, même si nous sommes conscients que nous ne gardons pas des « anges ».

NOTRE PATIENCE A DÉPASSÉ LES LIMITES !!!

FORCE OUVRIÈRE exige une SANCTION DISCIPLINAIRE et un TRANSFERT IMMÉDIAT !!!

FORCE OUVRIÈRE félicite tous les agents pour leur professionnalisme, et dénonce une nouvelle fois une situation qui aurait pu être catastrophique.

FORCE OUVRIÈRE apporte son soutien à tous les personnels et souhaite un bon rétablissement à notre collègue blessée.

FORCE OUVRIÈRE s’indigne contre ces violences gratuites dont le seul but est de « casser du surveillant » et demande que les pouvoirs publics et les autorités politiques se penchent efficacement sur la sécurité des personnels

Lire le communiqué

#Marseille #Agression

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr