Aujourd’hui samedi 14 avril 2018 le professionnalisme des agents du Centre de Détention le plus sanctionné de France a évité le pire.

ALARME GENERALE !

Un détenu dans les abords !

Fermeture totale de la détention, contre-appel … bref, NOUS nous connaissons tous le P.O.I et la procédure à suivre dans de telles circonstances. Le détenu, sorti du bâtiment A par la cour de promenade a ensuite escaladé pour se retrouver sur le toit du parloir.

Le premier surveillant, alerté par un ag...

Aujourd’hui, aux alentours de 10h30, un incident mettant en péril la sécurité du personnel a révélé une fois de plus la nécessité absolue de renforcer notre détention en personnel !!!

En effet, au niveau de l’infirmerie division 2, une bagarre entre deux détenus alerte l’UNIQUE surveillant de cette zone très sensible.

Très professionnel, notre collègue parvint SEUL à séparer les deux voyous mais avec l’aide d’un autre détenu et d’un membre du corps médical.

ES-CE NORMAL MONSIEUR...

(Promotion sur le surveillant à la broche !)

C'est l'histoire d'un carnage qui est en train de s'écrire....

Nous vivons le Moyen-Âge au 21 ème siècle !

La parole du médecin est déjugée par une administration toute puissante et qui se permet tous les abus....

Mais où s'arrêteront ils dans ce massacre du surveillant ?

Les sanctions administratives et financières n'ont qu'un seul but celui d'humilier des femmes et des hommes qui pourtant donnent leurs vies pour maintenir le pacte s...

Cher(e)s collègues,

L'administration pénitentiaire (bien aidée par le silence complaisant du syndicat dit « majoritaire ») a décidé avec la plus grande des violences d'attaquer nos collègues qui ont été malades. Ces personnes procèdent en ce moment à des ponctions sur nos salaires en effectuant des retenues de 500 à 2000 euros pour nous punir d'avoir été malades ! Depuis quand pouvons-nous être sanctionnés suite à un arrêt maladie et depuis quand la parole et la déontologie d'...

Notre établissement dit « établissement passoire » a une nouvelle fois été le théâtre de graves failles sécuritaires. En effet, ce matin vers 7h00, lors du contrôle de la cour du bâtiment F, un surveillant très observateur et professionnel découvre la présence de plusieurs objets.

Après vérifications il s’avère qu’il s’agit :

- Une bombe lacrymogène d'une contenance de 75 ml

- Un Cutter

- 105 grammes de résine de cannabis

- Une bouteille contenant de l’alcool

UN ARSENAL BIEN...

Comment peuvent-ils vous regarder en face ?

Comment peuvent-ils se regarder dans le miroir ?

Comment peuvent-ils continuer à se pavaner devant vous en jouant les héros ?

Collègues, vous n'êtes pas dupes et quoi qu'ils en pensent nous ne sommes pas des idiots. Ce sont des traîtres qui veulent aujourd'hui se faire passer pour des mecs biens...

Ils ont sacrifié toute une profession et n'ont pas hésité à nous faire cocus !

Avec une assiette de petits fours froids et une coupe de cham...

Début d’après-midi mouvementé au sein du bâtiment B. En effet, un banal mouvement pour « certains » s’est transformé en une véritable rébellion et agression collective !

Des surveillants informent un détenu de le suivre jusqu’au distributeur et cela afin de procéder à sa descente de régime. Celui-ci ayant senti l’entourloupe demande à aller à l’unité B1, refus catégorique de nos courageux camarades. Le voyou se rebelle et force le passage en bousculant les agents.

BOUSCULADE ET...

Notre établissement a une nouvelle connu un dimanche agité et usant pour nos valeureux camarades.

Un détenu placé au régime probatoire et bien connu de la détention pour des faits de violence est passé à l’acte…En effet, à l’issue d’un mouvement cabine téléphonique, mécontent le détenu se rebelle rapidement face au premier surveillant accompagné de surveillants.

AGRESSION AVEC UNE ARME PAR DESTINATION

En quelques secondes, la tension monte jusqu’à cette tentative d’agression po...

Notre établissement a vécu une journée à la fois usante et très longue pour l’ensemble du personnel !

En effet, une coupure d’électricité prévue pour une opération de maintenance et qui ne devait durer qu’une heure et que sur une seule division s’est terminé à 20h30 en panne générale sur l’ensemble de l’établissement !

Pause méridienne pourtant obligatoire inexistante pour certains, pénombre totale au sein des postes protèges, unités de vies dans le noir avec des surveillants,...

Please reload

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr