Prison de Fresnes : Tentative d'évasion

01/09/2019

 

Tentative d’évasion ce samedi au centre pénitentiaire de Fresnes.

 

Vers 23 heures, trois personnes détenues de la première division ont réussi à plier les barreaux de leur cellule tout en détruisant les caillebotis et sont parvenus à s’extirper de leur cellule à l’aide de leurs draps.

Ils ne sont toutefois pas parvenus à escalader le mur d’enceinte pour se retrouver dans le chemin de ronde.

 

Si ceux-ci ont bien pris le temps d’attendre que les rondiers soient passés avant d’entreprendre leur évasion, c’était sans compter sur le professionnalisme des agents de Fresnes.

Alertés par un bruit, les rondiers retournent vérifier et remarquent des draps qui dépassent de la fenêtre d’une cellule, puis aperçoivent une personne détenue dans la cour, l’interpellent et la maîtrisent.

 

Ils aperçoivent deux autres détenus dans les couloirs de la cour extérieure, ils appellent le gradé qui arrivera rapidement avec les renforts afin d’appréhender les évadés.

 

Les personnes détenues se sont laissées interpellées sans aucune résistance, et ont été placées au quartier disciplinaire.

 

Pour certains, s’évader de prison est une obsession, un rêve récurrent, il est cependant assez surprenant de voir que trois personnes détenues placées dans la même cellule aient fait le même rêve en même temps !

 

Ces tentatives d’évasions et ces évasions posent question sur la sécurité du bâtiment et sur le principe de la ronde extérieure en pleine nuit.

 

En effet, dès lors qu’il soit possible qu’il y ait une ou plusieurs personnes détenues qui se trouvent à l’extérieur du bâtiment, déterminées à s’évader, se pose la question sur la sécurité des rondiers.

 

Force Ouvrière demande la vérification et le renforcement des points de soudure des barreaux des cellules

 

Force Ouvrière félicite les agents du Centre pénitentiaire pour leur professionnalisme et leur sang-froid. Il serait temps de récompenser les agents pénitentiaires pour les actes de bravoure dont ils font preuve.

Les sanctions perdent de leur sens si elles ne sont pas équilibrées par des récompenses pour les agents méritants. Force Ouvrière espère que les agents seront récompensés chacun, à la hauteur de leurs actes

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr