Prison de Val-de-Reuil : "Collègues vous devez savoir"

 

Comment peuvent-ils vous regarder en face ?

Comment peuvent-ils se regarder dans le miroir ?

Comment peuvent-ils continuer à se pavaner devant vous en jouant les héros ?

 

Collègues, vous n'êtes pas dupes et quoi qu'ils en pensent nous ne sommes pas des idiots. Ce sont des traîtres qui veulent aujourd'hui se faire passer pour des mecs biens...

Ils ont sacrifié toute une profession et n'ont pas hésité à nous faire cocus !

Avec une assiette de petits fours froids et une coupe de champagne tiède, ils ont été domestiqués par les énarques du ministère... Aujourd'hui, nous avons la certitude de leur volonté de ramper sous les dorures de la République et ils ont été élus cireurs de pompes en chef !!!!

 

Pour Force Ouvrière, il est hors de question de jouer les descentes de lit et encore moins de sacrifier des femmes et des hommes simplement pour serrer la main d'une ministre très heureuse de pouvoir compter sur ses fidèles valets ! Aujourd'hui la situation a le mérite d'être très claire : Il y a eux et il y a nous. Soyez certains que vous pourrez nous trouver à l'opposé de tout ce terreau honteux de trahisons dans lequel ils se sont vautrés...

 

Nous sommes francs, honnêtes et particulièrement fidèles à la parole donnée aux agents de l'administration pénitentiaire qui pourront toujours compter sur note loyauté et sur notre détermination à ne pas ressembler à ces syndicalistes marionnettes !!!

Heureusement, certains de leurs représentants n'ont pas supporté le poids terrible de cette signature assassine. Oui, ils sont quelques uns à avoir retrouvé la vue et à avoir quitté le bateau UFAP UNSA dont le capitaine était en train de saborder le navire.....

 

C'est maintenant à nous les VRAIS défenseurs de la pénitentiaire de maintenir l'esprit de fraternité, de rébellion et de cohérence dans nos revendications pour obtenir : de réelles mesures sécuritaires pour sauver nos vies, de réelles avancées indemnitaires à la hauteur de la pénibilité de la profession (une honte en 2018 d’obtenir l’aumône de 17 euros pour une nuit tout en sachant les conséquences néfastes sur la santé)…, et enfin la catégorie B pour sortir notre métier du brouillard où ils souhaitent nous enfermer...

 

Force Ouvrière ne se contentera pas des miettes de misère jetées avec dédain par l'administration. Nous ne nous rendrons pas complices de leur signature pour favoriser nos petites carrières personnelles...

 

Force Ouvrière luttera contre les retenues sur salaires qu'ils veulent effectuer dans L’ILLÉGALITÉ LA PLUS TOTALE pour nous punir des jours de « congés maladie ordinaire » survenus pendant le mouvement... Voilà tout le mépris et la gratitude de nos énarques envers son personnel, mettre en péril nos vies familiales !!!

 

Nous savons que la complicité entre l'administration et le syndicat maison ne nous rendra pas la tâche facile. Mais maintenant chers collègues, il vous appartient de vous déterminer et de venir rejoindre le syndicat Force Ouvrière afin que nous ayons les moyens de lutter contre ce bloc qui ne nous fera JAMAIS plier !

 

Notre combat contre l'obscurantisme est juste.

 

Collègues, je compte sur vous pour nous rejoindre comme vous pourrez compter sur nous pour défendre jusqu'au bout vos intérêts et ceux de notre profession !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr