UISP-FO Paca-Corse : Lettre Ouverte au Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Attribution de masques pour les personnels pénitentiaires

 

Objet : Demande d’attribution de masques à destination des personnels pénitentiaires. 

LETTRE OUVERTE

 

Monsieur le Président,

 

Notre Pays traverse une crise sanitaire sans précédent, et afin de lutter contre le virus COVID 19 de nombreuses mesures sont prises par le Gouvernement et les diverses autorités administratives. Ainsi le Président de la région des Hautes de France , Monsieur Xavier BERTRAND , a passé commande de masques de protection auprès d’un fournisseur étranger.

 

Je vous sollicite afin de savoir si la Région Provence Alpes Côte d’Azur envisage de prendre une mesure similaire à celle de la Région des Hauts de France.

 

Si la Région Provence Alpes Côte d ‘Azur décidait d’acquérir auprès d’un fournisseur étranger des masques de protection il est évident que la priorité serait donnée aux personnels soignants.

 

Toutefois tout comme Monsieur Xavier BERTRAND propose de fournir dans un second temps des protections à tous les concitoyens des Hauts-de-France qui contribuent à la continuité de l’accès aux services de premières nécessités. Les forces de sécurité intérieure de la région Provence Alpes Côte d’Azur, parmi lesquelles l’administration pénitentiaire sont des acteurs essentiels à la continuité de l’action de l’Etat et au maintien de l’ordre dans la région.

 

Tout comme moi vous n’ignorez pas le contexte particulièrement difficile dans lequel ces femmes et ces hommes évoluent pour continuer d’assurer la protection de nos concitoyens et de notre nation. Il est donc tout à fait légitime qu’ils soient à leur tour protégés, pour leur vie mais aussi pour la continuité du service public.

 

Les personnels pénitentiaires, que j’ai l’honneur de représenter, font face à une situation sans précédent. Ils doivent s’assurer eux-mêmes de respecter les principes de confinement dictés par le gouvernement, de les faire appliquer aux personnes détenues, mais également de prévenir tout risque d’incident en détention, ou d’y faire face le cas échéant. Ils tentent par tous les moyens d’assurer les missions régaliennes qui leurs sont confiées, mais comme tous ils sont confrontés à une pénurie, scandaleuse, de moyens de protection, et en l’occurrence les masques.

 

S’en dégage une situation très problématique à bien des égards. Les détentions sont très tendues depuis la suspension des activités intérieures et des dispositifs de maintien des liens familiaux. Les personnes détenues provoquent de multiples incidents sur l’ensemble du territoire national, le plus grave ayant eu lieu sur le CD d’Uzerche, sur la région PACA des mutineries ont eu lieu sur les MA de Grasse et de Draguignan.

 

Les personnels sont également confrontés à l’inaction de certains chefs d’établissements qui ne prennent pas les pleines mesures de protection en faveur des fonctionnaires placés sous leur autorité. La peur de l’incident en établissement se développe tout autant que l’inquiétude que chacun ressent pour sa propre vie.

 

Aujourd’hui le constat est amer : L’administration refuse, sur certains sites, que les personnels puissent se protéger en y opposant des menaces de sanction. Tout ceci avec l’accord de la Direction de l’Administration Pénitentiaire. C’est parfaitement scandaleux !

 

La Garde des Sceaux a effectivement par de la solidarité interministérielle, obtenu cent mille masques de protection à destination, en partie, de l’administration pénitentiaire. Or à ce jour ils ne sont pas à disposition des agents car gardés en réserve.

 

Entre le sous-effectif structurel, les agents qui sont écartés car présentant des fragilités, ceux absents pour raison de garde d’enfant, et bien sûr, ceux contaminés ou mis en quatorzaine, les ressources humaines ne permettront plus à court terme de tenir les établissements pénitentiaires.

 

Les lacunes managériales de communication, de considération, de soutien, et de protection, compliquent davantage chaque jour une situation déjà bien anxiogène d’un point de vue sanitaire.

 

Mobilisé pour garantir la protection des personnels pénitentiaires, j’ai donc à cœur de vous faire part de ce triste constat et de solliciter l’ensemble des acteurs de l’État, dont la région Provence Alpes Côte d’Azur fait partie.

 

A ce titre, si une commande de masques était faite par la région Provence Alpes Côte d’Azur, sans priver quiconque ayant droit légitimement à ces protections, je sollicite votre haute bienveillance afin que des stocks de masques, de gants et de gels-hydroalcoolique puissent être mis à disposition des personnels pénitentiaires exerçant en Région PACA.

 

Je sais pouvoir compter sur votre attention, et vous remercie par avance de l’aide vous pourriez nous apporter.

 

Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mon plus profond respect.

 

Lire le communiqué 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr