Prison de Quiévrechain : EPM sabordé

 

Depuis trop longtemps, le paquebot EPM fleuron de l’AP prend l’eau, prêt à sombrer, torpillé par ceux qui devaient le mener à bon port.

 

POURQUOI ? Fierté mal placée, excès d’ambition ?

 

Malgré cette Bérézina le personnel de surveillance continue d’écoper en espérant que le bon cap soit repris…

 

Le constat sur le terrain est simple et sans ambiguïtés :

 

 Retrait des éducateurs sur des temps collectifs, seule volonté de leur hiérarchie alors que le binôme est l’essence même de l’Epm depuis 2007

 

 Aucune volonté de travailler en bonne intelligence de la part d’une hiérarchie pénitentiaire attentiste et de la hiérarchie PJJ laxiste qui tarde à remettre de l’ordre dans ses rangs

 

 Absentéisme non comblé sur des unités de vie avec tous les dysfonctionnements que cela engendre derrière…

 

La Direction pénitentiaire résignée par ce mariage forcé nous ressasse toujours le même refrain : « ne pas froisser le partenaire ».Genou-flexion, passivité, tous ces maux sont de mauvaise augure pour les vœux 2020 de Mme la Directrice par intérim : « une dynamique retrouvée ».

 

LA VITRINE EST BELLE , L’ARRIÈRE-BOUTIQUE EST DÉGUEULASSE !!!

 

Nos organisations syndicales s’opposent au maintien des jeunes majeurs sur notre structure, rien ne semble contrarier certains béni oui-oui de la PJJ malgré des violences verbales ou physiques d’énergumènes qui demeurent leurs petits protégés en toutes circonstances !

 

Nous réclamons également que le portail d’entrée en panne depuis deux semaines soit réparé au plus vite, le plan Vigipirate n’existe plus à l’EPM ?

 

Nous attendons toujours les passe-menottes et les œilletons renforcés et nous demandons qu’une solution soit trouvée en ce qui concerne la gréve des avocats.

 

Enfin nous n’avons jamais connu un tel niveau de dégradations et de trafics, résultant d’une incompétence de la sous-direction !

 

La D.I a été avisée maintes fois que tout ceci est le fruit d’une mauvaise pioche hiérarchique pénitentiaire assortie d’une mauvaise volonté de la PJJ .

 

Forts de ce constat, nous désirons simplement que chacun reprenne sa place comme à l’ouverture de l’établissement en symbiose avec tous les partenaires.

 

NOUS AVONS UN BESOIN IMPÉRIEUX d’une hiérarchie pénitentiaire qui ose s’affirmer sur le terrain et lors des nombreuses réunions et d’une Direction PJJ à la hauteur de ses ambitions, de ses chimères …

 

DÉSAPPOINTÉS par ces deux Directions léthargiques et de mauvaise volonté, le personnel de base souffre toujours d’un manque de soutien et d’empathie.

 

Le temps sera bientôt venu de prendre nos responsabilités !!!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr