Prison de Réau : Planning restrictif pour les fêtes

 

Cette année encore on ne pourra pas parler de service amélioré à Réau. Le planning imposé pour les fêtes de fin d’année est un service normal octroyant deux pauvres journées de repos.

Voilà à quoi nous en sommes réduit dans cet établissement !

Durant ces fêtes, aucun personnel n’est en congé, les postes fixes sont sollicités et malgré tout on est incapable de nous proposer une planification décente !

 

Le syndicat Force Ouvrière s’est mobilisé pour transmettre une contre-proposition plus acceptable offrant un service réellement amélioré à l’une des deux fêtes.

Après une étude à charge, l’administration a préféré mettre en évidence les failles de cette proposition au lieu d’essayer de la mettre en œuvre. Dans les grandes lignes la proposition FO laissait espérer trois journées de repos après la DN mais selon « les spécialistes de la planification » cela engendrait trop de jours de service avant et après cette période de repos.

Quand on connaît les rythmes de travail imposés toute l’année, l’argument prête à sourire !!!

 

« Les experts » ont jugé plus judicieux de vous faire bénéficier d’un « 3 / 3, soit 3 factions travaillées pour 3 repos » pour reprendre mot pour mot la réponse qui nous a été faite.

 

Mais où est-il ce 3 / 3 ??????

 

En regardant de près le service imposé, à aucun moment il n’est question de « 3 / 3 »

DN, RH, RH ça n’a jamais fait 3 repos !!!

Oui oui, certaines personnes égarées dans leur bureau continuent de considérer la descente de nuit comme un jour de repos. Ils ont dû oublier la fatigue accumulée après un Matin/Nuit.

Il serait d’ailleurs de bon ton d’abolir cette faction Matin/Nuit, destructrice.

Et le Soir, Soir, Journée Longue, Matin/Nuit, Descente de Nuit qui précèdent ces repos ne font pas non plus 3 jours travaillés mais 5.

On parle donc d’un 5 / 2 pour certains d’entre vous pour « profiter » d’une des fêtes. Chapeau bas l’artiste !

 

Second point, ils essaient d’imposer la présence des postes fixes à l’une des deux fêtes.

Cet effort collectif doit permettre d’établir un planning AMÉLIORÉ. Il n’en est rien, l’effort n’a donc aucun intérêt.

C’est purement et simplement par principe que l’on veut imposer ce dictât.

Pour multiplier à outrance les effectifs PEP , PCI, PCC, Parloirs… comme chaque année, quel intérêt !!!! ???

 

Alors pour votre parfaite information, on ne peut imposer à un poste fixe de travailler un jour férié, sauf VOLONTARIAT DE L’AGENT!

Quand on concède à être payé 1500 euros, c’est entre autre pour bénéficier de ces jours fériés.

 

N’hésitez pas à vous tourner vers votre syndicat, s’il faut que l’on rappelle les textes à certaines personnes.

Lire le communiqué

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr