Prison de Bois-d'Arcy : Le Patriarche dans son hôtel

 

A l’hôtel Bois-d’Arcy, le patriarche mène son troupeau seul et contre tous. 
 
Sur son secteur, il faut que tout roule, et ce cher Monsieur achète la paix sociale. 

 
Le service des cantines a instauré des procédures afin de limiter les abus sur les livraisons des cantines. Le patriarche n’hésite pas à faire péter les galons quand les agents lui démontre qu’il a tord, il n’hésite pas à aller à l’encontre du service concerné, et a leur faire perdre toute crédibilité.  
 
Pas question de faire des fouilles sur son secteur afin de ne pas toucher à ses petits protégés, Monsieur achète la paix sociale au détriment de la sécurité de l’établissement et surtout des collègues. 
 
Est-il normal de recevoir 5 personnes détenues seul dans son bureau pendant les mouvements promenade ? Alors que tous les mouvements sont bloqués ? A force d’acheter la paix sociale, le patriarche se sent peut être intouchable ! Je ne parlerai pas du DPS qui se faisait masser dans sa cellule par des détenus de l’unité ! DPS : Détenu Particulièrement Sympa. Depuis quand un DPS reste plusieurs années sur le même étage ? Et malgré tout on le laisse sur le même secteur pour son confort. Pourquoi fermer les yeux et mettre la sécurité de l’établissement et des collègues en péril ?
 
Dans notre métier difficile, il est important d’avoir une solidarité et faire bloc face à la population pénale, et pourtant vous dites ouvertement ne pas aimer certaines personnes et déblatérer sur tout le monde. 
 
Juste pour rappel, nous ne sommes pas là pour aimer les personnes mais pour effectuer le travail pour lequel nous percevons un salaire chaque mois. 
 
Il se peut que le poids des années vous fasse perdre pieds, si c’est le cas n’hésitez pas à prendre votre retraite, l’heure a peut-être sonné, il faut savoir reconnaître ses limites. 
 
Arrêtez de vous sentir persécuté comme certains et remettez vous en question. 
 
Les barrettes ne font pas l’homme, cela n’est plus à prouver et encore moins à Bois d’Arcy. Solidarité et code de déontologie ne doivent pas faire partie de votre vocabulaire, peut être n’avez-vous jamais entendu ces mots.

 

Cantonnez-vous à votre travail. 

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr