Prison de Fleury-Mérogis : Tentative d'évasion à la MAF

 

Ce matin aux environs de 07h35, une détenue affectée à l’aile 3E de la maison d’arrêt des femmes a voulu se faire la belle.

 

En effet, lors du contrôle vers 7h10, en présence du 1er surveillant et deux autres collègues la détenue bien connue en détention pour son trouble du comportement et son imprévisibilité a tenu les propos suivants « Il faut que je sorte je n’ai plus rien à foutre ici » . De même, elle avait pris soin de préparer son « paquetage » pour sa sortie .Malgré les explications raisonnables du gradé ,elle persévéra en se mettant en opposition pour empêcher la fermeture de la porte.

 

Face à son agitation et l’incohérence dans ces propos, le gradé ordonna de fermer la porte et de mettre en œuvre une surveillance spécifique.

 

Ainsi, vers 7H35 la surveillante en poste sur l’aile alerte le gradé pour lui signaler que l’œilleton est bouché et que des bruits suspects provenaient de sa cellule.

 

Le temps que le gradé arrive sur les lieux, un autre collègue l’informe de la présence de la détenue à l’extérieur au niveau du glacis. En effet,l’absence de barreaux au niveau de certaines cellules a facilité son accès sur cette zone.

 

Par conséquent, déterminée a quitté les lieux, elle commença à escalader le grillage qui sépare le chemin de ronde.

 

Entre-temps, l’alarme a été déclenchée et les ELAC ont été sollicitées pour sécuriser et renforcer le dispositif mis en place .

 

Vers 7h50, une équipe constituée par l’encadrement pénètre sur la cour de promenade pour récupérer « la fuyarde » piégée par les concertinas et par son manque de condition physique. Arrivée au sol, elle fut menottée et acheminée au quartier disciplinaire sous bonne escorte.

 

Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des agents pour leur professionnalisme, leur réactivité lors de la gestion cette évasion avortée.

 

Le bureau local Force Ouvrière demande des récompenses à l’ensemble des agents qui ont contribué a faire échouer d’évasion.

 

Le bureau local Force Ouvrière demande la poursuite en urgence des travaux de barreaudage au niveau des cellules de la MAF conformément à l’audit de sécurité réalisé. Et dans l’attente, Force Ouvrière la réouverture des miradors EN URGENCE !

 

Le bureau local Force Ouvrière demande un recensement des détenues « psy » et signalées avec leurs placements dans des cellules sécurisées avec des BARREAUX !!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr