Prison de Meaux Chauconin : Déclaration Liminaire lors du CT du 24 Septembre 2019

 

Ce troisième et dernier comité technique de cette année sera marqué par une année soutenue et éreintante pour le personnel qui aura été et qui continue d’être sollicité au-delà de ce qu’on peut qualifier de raisonnable.

 

Cette rentrée sur les chapeaux de roues se fait aussi après un été sans fin, avec des journées caniculaires qui ont mis à rude épreuve les nerfs des agents de terrain et pour certains d’entre eux, un nombre d’heures supplémentaires qui est encore monté en zone rouge, sans parler des postes qui se font découvrir pour aller en combler d’autres… Bref, il suffit de ce bricolage bon marché qui semble perdurer indéfiniment.

 

La grande nouveauté de cette année sera l’aboutissement et la poursuite de la mise en place de l’équipe ELAC, chainon manquant sur notre établissement mais qui entraine des changements qui ne sont pas au goût de tout le monde.

 

En exemple, la séparation des secteurs comme vous nous l’avez présenté dans une précédente réunion n’est pas totalement respectée avec des fiches de postes qui ne sont pas claires, telle que les rôles des gradés QI / QD et NEF.

 

Malheureusement, cette rentrée sera également marquée par cette même et persistante inintention de soutenir les personnels avec une facilité déconcertante, à distribuer des demandes d’explications dès le moindre grain de sable dans une mécanique déjà au bord de l’implosion sur notre établissement.

 

Cette culture à vouloir museler les surveillants porte déjà ses fruits : la fuite en avant des surveillants vers d’autres horizons, ne vous en déplaise le constat est bel est bien réel avec des titulaires qui se font de plus en plus rares avec des incidents de débutants en hausse, cette prochaine CAP de mobilité réservant encore bien des surprises.

 

Continuons dans cette politique de l’autruche, et intéressons-nous un peu aux problèmes que rencontre un secteur névralgique de notre structure : Le Greffe. Une fois de plus, vous nous avez fait une belle démonstration du manque de reconnaissance vis-à-vis d’agents qui travaillent sous tension permanente dans ce secteur pour ne pas citer au dernier rapport de ce Vendredi dernier : « Les agents sont mauvais au greffe ». Chacun appréciera, mais ne soyez pas étonné que ce secteur n’intéresse plus grand monde avec pas moins de 6 agents différents en 1 an.

 

Cependant, ne perdons de vue l’objectif de ce CT, à savoir l’amélioration des conditions de travail de tout le monde. A ce propos, Force Ouvrière en profitera pour proposer un protocole pour une meilleure prise en charge des agents victimes d’incidents dans leurs fonctions pour un avis de tous les membres présents ce jour.

 

Enfin pour conclure, Monsieur le Directeur, Madame la Directrice, ne voyez pas qu’une déclaration amère et indigeste, mais une plutôt une volonté d’attirer votre attention sur l’intérêt collectif de l’ensemble des personnels du CP de Meaux qui donnent déjà beaucoup de leurs personnes pour faire tourner la taule.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr