Colère au PREJ de Beauvais !

 

Deux mois après le transfert du Prej de Liancourt à Beauvais suite à une restructuration (fermeture, ouverture) nous sommes une fois de plus victimes d’une mascarade administrative, encore une belle preuve de considération de notre administration !

 

Comment expliquez-vous Madame la directrice interrégionale le quid administratif concernant notre situation étant donné que nous sommes affectés depuis le 15 juillet 2019 sur le site de Beauvais alors qu’administrativement nous n'existons même pas…. Cette situation perdure et les agents sont les dindons de la farce.

 

Ces mêmes agents qui sont de fait également dans l’attente d’une décision d’attribution de la prime de restructuration que la DAP semble s’évertuer à ne pas mettre en place ! En effet lors de la dernière instance nationale nos chers dirigeants semblaient tellement se soucier de notre situation qu’ils n’avaient même pas pris la peine de se renseigner sur les textes en vigueur, demandant un report du sujet pour se documenter… lamentable ! Encore une fois on se moque de nous ! Plusieurs mois que nous alertons et invoquons qui veut bien nous écouter sur le sujet !

 

HONTEUX !!

 

De nombreux personnels ont dû engager des frais conséquents afin de réorganiser leur vie à quelques quarante kilomètres de leur ancienne affectation, trouver pour certains un logement, une nourrice etc., sans d’ailleurs une fois de plus aucun accompagnement de nos dirigeants.

 

ET LA CERISE ???

 

Malgré nos multiples rapports, CRP, mails et autres expliquant nos problématiques rencontrées et défauts de notre nouvelle structure (infiltrations, moisissures, défaillances de matériels…) rien ne semble retenir l’attention de nos dirigeants, tout du moins ces problèmes notamment de salubrités restent à ce jour toujours sans réponses. Nous travaillons dans de mauvaises conditions, des conditions dangereuses pour nous, et cela n’est pas acceptable !

 

Nous les premiers acteurs du bon fonctionnement de ce service nous attendons des actions fortes et rapides de la part de la direction interrégionale, de la dap, du pape, bref de qui voudra bien se saisir de notre dossier une bonne fois pour toute. Nous sommes 18 agents en colère, et nous en avons ras le bol de l’ignorance dont nous sommes victimes.

 

Nous avons des droits et des devoirs, nous respectons nos devoirs...

Respectez nos droits !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr