Prison de Grasse : AGRESSION

30/08/2019

 

LE 28 AOUT, C'EST UN PERSONNEL FEMININ QUI A ETE VICTIME D'UNE LÂCHE AGRESSION.

 

Toute forme de violence sur un personnel pénitentiaire est inacceptable, mais quand c'est un personnel féminin qui est pris pour cible, c'est encore plus abject et révoltant.

 

Ainsi, le mardi 28 août vers 15h15, un détenu revient du parloir passablement excité. Il se présente alors à l'infirmerie. La surveillante en poste lui rappelle la règle : il faut qu'il dispose d'un ticket de circulation. Comme il n'en a pas, elle lui refuse l'accès et l'invite à retourner sur son bâtiment pour en obtenir un.

 

L’énergumène ne supporte pas la frustration, encore moins quand il est confronté à l'autorité d'un personnel féminin. Il s'emporte immédiatement, commence par des menaces, des insultes, pour finalement passer à l'acte.

 

Le voyou n'hésite pas à frapper la surveillante en lui portant un coup de pied au niveau de l'aine.

 

Fort heureusement, une collègue présente au moment de l'incident s'interpose pour éviter qu'il ne s'acharne sur sa victime. Plusieurs détenus, présents également, contribuent à éloigner l'agresseur.

Les renforts sont appelés, le détenu est maîtrisé et finalement conduit au quartier disciplinaire.

 

➡️ Force Ouvrière félicite cette surveillante pour son sang-froid et lui apporte son inconditionnel soutien.

➡️ Force Ouvrière félicite et remercie les agents venus en renfort pour maîtriser cet individu.

➡️ Force Ouvrière exige une sanction disciplinaire exemplaire envers ce détenu, ainsi qu'un transfert à l'issue de sa peine de QD !

 

Force Ouvrière s'inquiète de cette violence et, au delà, de la tension palpable qui règne en détention depuis plusieurs semaines.

 

Pas une journée ne se passe sans bagarres et règlements de comptes entre détenus. La détention est très tendue, la situation est explosive.

 

Les effectifs, même s'ils ont été partiellement abondés restent largement insuffisants et ne permettent pas de couvrir TOUS les postes.

 

ATTENTION !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr