Prison de Chambéry : Comment mettre le feu à la maison d'arrêt !

30/08/2019

 

Au delà des problèmes de surpopulation pénale, de la séparation des prévenus et condamnés, des travaux en cours, maintenant faut il gérer les erreurs de casting des magistrats ?

 

Quand bien même on nous fait comprendre que nous sommes là pour recevoir des détenus qu’importe le nombre et qu’il faut gérer les détenus d’une même affaire à séparer.

 

Aujourd’hui c’est bientôt de la protection rapprochée qu’il va falloir mettre en place. Protéger la personne prévenue dans une affaire criminelle dont le frère de la victime est incarcéré au même endroit !

 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

 

Le syndicat local Force Ouvrière demande le transfert le plus rapidement possible de ce détenu dans un autre établissement avant que cela ne dégénère et finisse dans un bain de sang !

 

Les détenus « gens du voyage » amis et famille de la victime ne vont pas laisser cette personne « même présumée innocente » faire tranquillement sa détention provisoire comme si de rien était !

 

VOUS ETES EN TRAIN DE NOUS METTRE LE FEU !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr