Prison de Meaux : Le Quartier de la Nouvelle Consternation

 

Bienvenue au Quartier Nouveau Concept : le QNC ! Ce quartier concerne les personnes détenues en semi-liberté d’un côté et d’un autre ceux qui suivent divers programmes de réinsertion à travers des formations et d’emplois en atelier. Sur le papier tout à l’air parfait, mais pourtant…

 

Mais qu’en est-il de la sécurité du personnel présent sur ce site qui semble avoir été oublié du majestueux centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin ?

 

Il est fort appréciable de la part de la direction de vouloir mettre en place des procédures pour le plan Vigipirate telles que rondes périmétriques extérieures autour de ce quartier, mais encore faut-il pouvoir le faire de manière sécuritaire et pérenne.

 

Une PEP et un PCI bientôt aveugle ?

 

L’état des des caméras de sécurités est tout simplement déplorable ! Ce n’est pas faute d’avoir fait à plusieurs reprises des demandes d’interventions et des signalements par la voie hiérarchique pour faire réparer tout cela ! Les agents en poste doivent décrypter le peu d’images restants exploitables ! Divers motifs sont évoqués : absence de budget pour la maintenance du système vidéo, prestataires qui déclarent ne pas être en charge de l’installation… A quel jeu joue-t-on ?

 

 

 

 

Des rondes extérieures du glacis oui mais…

 

La note existante encadrant cette procédure précise bien que ces rondes doivent se faire par des agents non armés donc simplement équipés d’un gilet pare-balles et d’un Motorola.

 

S’il existe bien une clôture physique sur le chemin de ronde extérieur pour le grand quartier qui malgré tout ne réduit pas l’exposition aux risques des agents, au QNC le glacis lui, donne directement sur la voie publique et sur des habitations. Il est souvent observé par exemple des individus qui jouent au foot directement contre le mur d’enceinte des unités !

 

Pire encore, les agents effectuant cette ronde périmétrique ont à plusieurs reprises croisé des badauds promenant des chiens d’attaques sans laisse et sans muselière montrant parfois des intentions hostiles juste retenus directement par le collier par leurs prétendus « maitres ». Les agents ne sont pas de la chair à canon. Ne parlons pas du nombre d’agents supplémentaire nécessaire pour la bonne exécution de ces procédures… La politique du toujours plus avec toujours moins est sans limites !

 

Pas d’alarmes « coup de poing », pas de caméras sur les coursives

 

Les coursives des unités sont sans aucun retour visuel et seule l’alarme « bouton » permettra d’alerter le personnel d’un éventuel incident. Il serait fortement souhaitable d’avoir les mêmes exigences qu’au grand quartier.

 

Force Ouvrière en fera l’observation lors du prochain CTS. Force Ouvrière demande une remise en état du système vidéo dans les plus brefs délais.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr