Prison de Réau : Surveillant, taisez-vous ! Moi, Directrice Adjointe, j'autorise ! ! !

 

J’autorise la réception quotidienne de colis au QMC.

 

J’autorise toute demande même la plus farfelue peu importe les conséquences sécuritaires.

 

L’inventaire de ces autorisations est long et non exhaustif, la discrétion étant le maître mot quant à cette pratique. Même les documents de réception des colis ne mentionnent plus leur contenu !!!

 

Et que dire de certains objets qui ne passent même plus par le CLI ni le vestiaire et qui sont remis en main propre par les familles de détenus au gradé du secteur.

 

Le contenu des colis et cellules laisse sans voix :

 

Friteuse, Blender, gants de boxe et équipements de protection, corde à sauter, MP3, MP4, Ipod, Oreillette Bluetooth, Climatiseur portatif, chauffage d’appoint, four, four à micro-ondes, aspirateur, ventilateur, transat, CD gravés, graveur de CD, matelas à mémoire de forme non ignifugé, oreiller à mémoire de forme, Chicha, nourriture, tabac …

 

Parallèlement, on autorise un détenu à financer 4 fauteuils pour meubler une cabine parloir QMC.

 

On autorise un autre détenu à financer une cuisine équipée pour une salle commune.

 

On autorise des activités art plastique avec des scies.

 

On autorise des activités sportives rassemblant les détenus côté gauche et droit du QMC alors que ces secteurs sont censés être totalement hermétiques.

 

On laisse toutes les portes du quartier disciplinaire du QMC ouvertes pour que M. B accède librement au téléphone et à la cour de promenade, justifiant cette pratique par la création d’une note de service.

 

On autorise les détenus à se rendre aux UVF avec une partie de leur matériel électronique type lecteur MP4, casseroles …

 

Et après, on se demande pourquoi plus personne ne veut travailler au QMC, contraint d’y affecter nos jeunes stagiaires pour combler les trous.

 

Lors d’un passage en détention un collègue nous confiera :

 

« J’ai abandonné, les rôles sont inversés c’est moi qui suis en cellule et j’attends mon heure de sortie à chaque service »

 

Il faut venir constater l’ampleur des dégâts, le QMC n’est malheureusement qu’un échantillon d’exemple !!!!

 

Force ouvrière apporte son soutien à tous les collègues qui subissent cette médiocre gestion et dont la vie est délibérément mise en danger. Le nouvel officier affecté aura besoin d’un grand soutien pour espérer rétablir un cadre acceptable de travail.

 

Force ouvrière demande que des directives fortes soient transmises à notre direction.

 

On pourrait également demander :

 

Le remboursement aux détenus de la cuisine et des fauteuils anormalement financés.

 

La mise en place d’un groupe électrogène au QMC pour pallier aux nombreuses coupures de courant liées à la surcharge électrique des cellules.

 

La mise à disposition d’une tenue pare coup dans chacun des bureaux d’étage pour pouvoir riposter en toute proportionnalité.

 

Le changement d’appellation du parloir en UVF, la durée du double parloir ayant été portée à presque 5h00.

 

La démolition des cloisons séparatives entre le côté gauche et droit du bâtiment, « l’étanchéité » n’étant plus respectée.

 

L’attribution d’un nouveau téléphone DECT pour que le gradé ait un moyen de communication quand il prête le sien aux détenus.

...

 

Mais contrairement à d’autres nous n’avons pas perdu la tête, la raison cantonnera ces propositions à la dénonciation de l’absurdité des décisions prises dans cette structure.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr