Prison de Fleury-Mérogis : D2 " Rafraîchissement outrageant à l'urine " !

 

Le mercredi 24 juillet 2019, il n’y avait pas que la canicule qui était au rendez-vous. Et certains avaient la suite dans les idées c’est le moins qu’on puisse dire. ..

 

Alors que des mesures sans précédents sont prises pour faire face à cette forte chaleur et notamment l’évacuation du quartier disciplinaire où sont hébergés en générale les agresseurs des personnels. Le bureau local Force Ouvrière fait le triste constat que certains détenus au profil « psy » jouent dangereusement avec les nerfs des personnels.

 

Ainsi, vers 13h40 lors du départ promenade des détenus classés auxiliaires et vulnérables, un détenu faisant l’objet d’une ouverture renforcée à 2 agents et particulièrement signalé pour son comportement imprévisible et dangereux a agressé un de nos collègues.

 

En effet, lors de l’ouverture de la cellule il a projeté violemment et intentionnellement en sa direction une bouteille préalablement ouverte contenant de l’urine. Notre collègue a été aspergé de « pisse » au niveau du visage, du torse et du bras.

 

Notre collègue très choqué a été prise en charge et le détenu conduit au quartier disciplinaire pour une « bronzette » recommandée de ces neurones où il pourra vraisemblablement soulager son trop plein de vessie !!

 

 

Nous rappelons à travers cette circulaire notre soutien et notre reconnaissance aux personnels tous corps et grades confondus qui œuvrent dans des conditions caniculaires particulièrement difficiles pour assurer le bon fonctionnement de notre établissement. De même, votre professionnalisme et votre crédibilité sont trop souvent remis en cause par certaines déclarations de détenus qui trouvent échos dans la naïveté professionnelle de certains …

 

Le bureau local Force Ouvrière constate une augmentation dangereuse et sensible des détenus aux profils « psy » au sein de nos différentes détentions et qui sont à l’origine de la plupart des agressions. Nous interpellons le Directeur interrégional sur cette problématique ambiante et sollicitons aussi les services concernés et compétents pour une prise en charge adaptée vers d’autres structures de ces détenus répertoriés « psy ».

 

Le bureau local Force Ouvrière réclame la réflexion pour une étude de construction d’un UHSA à long terme pour faire face aux difficultés rencontrées dans la prise en charge des détenus aux profils « psy ».

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr