Prison de Rennes-Vezin : Spiderman non identifié

 

Ce dimanche 14 juilet 2019, jour de fête nationale fût mouvementé et tendu au CP RENNES VEZIN.

 

En effet, lors du deuxième tour promenade de la MA1, vers 16h40, un de nos usagers contraint du service public s’est pris pour « spiderman ».

Avec l’aide de ses copains de cours de promenade, ils ont cassé le grillage à l’aide de plusieurs pieds de table, très probablement projetés de plusieurs cellules proches de la cours de promenade. Ces cellules devaient être équipés de caillibotis en bon état alors qu’ils sont dans un état pitoyable mettant notre sécurité ainsi que celle de l’établissement en péril.

Heureusement l’agent promenade à été très réactif et a immédiatement signalé la présence de cette personne détenue sur le toit du préau. Celle-ci ne s’est pas arrêtée à ce niveau là puiqu’elle s’est rendue dans les zones neutre.

Immédiatement le POI a été déclenché et deux équipes armés de fusils à pompes ont été mises en place pour sécuriser les lieux et vérifier qu’aucune personne détenue ne soit présente dans les zones neutres.

Finalement la personne détenue est très rapidement remontée en promenade. Celle-ci était couverte de la tête aux pieds pour éviter une identification.

Cet incident a clairement mis en péril la sécurité de l’établissement. Malgré cela les agents ont fait preuve d’un professionnalisme exemplaire.

 

Monsieur le directeur, pourquoi ne pas avoir effectué une analyse vidéo en urgence pour identifier cette personne détenue afin de procéder à une mise en prévention.

 

QUID ? EST-CE UN PROBLÈME D’INCOMPÉTENCE OU DE VIDÉO ?

 

LA SÉCURITE EST ELLE UNE PRIORITÉ POUR NOTRE CHER DIRECTEUR ?

 

Monsieur le directeur, nous tenons à vous rappelez que des incidents similaires se sont produits en janvier 2018, vous ne semblez pas avoir pris toute la mesure de la gravité de ce type d’incident. Bien au contraire, à ce jour rien n’a été effectué pour sécuriser ces fameurses cours de promenades.

Si votre mépris s’arrêtait à ce niveau cela ne nous choquerais point mais au contraire rien n’est entrepris en urgence pour réhabiliter les caillibotis qui sont dans un état déplorable au point que les deux maisons d’arrêt arrivent à se faire des « yoyos » entre elles.

 

Le Bureau Local Force Ouvrière félicite les agents pour leur professionnalisme dont ils ont fait preuve lors de cet incident.

 

Le Bureau Local Force Ouvrière demande une audience à la direction afin d’évoquer le mal être de notre établissement avant qu’un drame se produise.

 

Le Bureau Local Force Ouvrière maintient son engagement et son total soutien au plus près des personnels du CPH RENNES VEZIN.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr