Prison de Val-de-Reuil : BRAVO pour la gestion catastrophique de notre établissement !

 

Ce week-end illustre parfaitement la gestion catastrophique de notre établissement et de la politique de « la peur » qu’exerce notre direction envers une population pénale très violente. Tout débute ce samedi aux alentours de 9h30, en deuxième division à l’unité G1. Les surveillants informent un détenu que sa fouille de cellule doit être effectuée. Celui-ci n’obtempère pas aux injonctions et menace le personnel de « foutre le bordel comme jamais vu », le détenu se précipite rapidement au toilette afin d’y jeter un objet. Face à ce refus d’obtempérer et l’urgence de la situation, le personnel intervient face à un détenu violent et menaçant ! Lors de la mise en prévention, le détenu insulte et menace à de nombreuses reprises le personnel ! Très professionnel, le personnel parvient à fouiller le détenu et découvre :

 

UNE ARME ARTISANALE SOUS FORME DE CROCHET ET UNE CLEF USB

 

Ce dimanche, a été un véritable calvaire pour le personnel !

 

3 INTERVENTIONS AU QUARTIER DISCIPLINAIRE DIVISION 1

 

Un détenu placé au quartier disciplinaire en division 1 a détruit toute sa cellule. Lavabo, flexible, siphon, protections de la tuyauterie. Un véritable guet apens attendait le personnel. Face à ce détenu très dangereux et armé d’un manche en métal confectionné suite à la destruction de la tuyauterie, le personnel démuni a su faire preuve de professionnalisme et de sang froid. La gestion de ces incidents (de 9h30 jusqu’à 18h00) par l’astreinte de direction fut tout simplement « une honte ». En effet, le personnel assiste à une scène surréaliste dite « du dialogue ». Sous les yeux des agents épuisés suite à ces multiples interventions, l’officier de permanence propose des cigarettes au détenu en échange de son arme artisanale ! Retranché dans sa cellule, le détenu accepte le deal et l’officier repart tout heureux ! L’ordre et la discipline de notre administration ont été bafoués pour deux cigarettes…

 

1 ère intervention suite à une tentative de pendaison : Jet d’urine sur le personnel

2 ème intervention : Évier de la cellule détruit

3 ème intervention : Siphon et tuyauterie détruits

 

AU FINAL LE VALET DONNE DES CIGARETTES AU DÉTENU

ON DIT MERCI QUI ?

 

Monsieur le Directeur, dans cette situation très dangereuse pour le personnel et au vu de ces multiples interventions sur une même journée, pourquoi ne pas avoir appelé les ERIS (spécialisé dans la gestion de ce type d’incident) ? Pourquoi votre valet a donné du tabac (financé par les deniers publics) à un détenu qui durant toute une journée a détruit sa cellule et a menacé le personnel avec une arme artisanale ? L’utilisation du RIA est-il un moyen de défense ? Tout simplement, pourquoi vous vous moquez du personnel ?

 

Force Ouvrière Val-de-Reuil félicite le personnel pour son professionnalisme et courage lors de ces difficiles et éprouvantes interventions.

 

Force Ouvrière Val-de-Reuil exige des sanctions exemplaires à l’encontre de ces détenus suivi de transferts !

 

Force Ouvrière Val-de-Reuil exige que la direction et son valet prennent leurs responsabilités en assumant leurs fonctions !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr