Prison de Paris-la-Santé : Hôtel ou Prison ?

 

Ce Jeudi 4 juillet 2019, le Centre Pénitentiaire de Paris la Santé a été le théâtre d’une pièce de bien mauvais goût…

 

Nos bons pensionnaires épris de justice et voulant faire valoir leurs revendications n’ont pas hésité à installer un piquet de grève au sein même de l’établissement...

 

Eh oui ! Nos chers auxiliaires du service cantine ont installé un véritable rapport de force avec l’administration en bloquant de l’intérieur le service cantine, trouvant indigne, du fait de leur statut d’auxis, d’être deux en cellule !!!

 

Sans complexe et sans vergogne par rapport aux conditions de détention que l’on connait sur le reste de la DISP de Paris ces messieurs classés et non satisfaits du service public ont monté un véritable blocage en refusant de travailler au sein des cantines !!!

 

L’établissement entier fut bloqué et l’ensemble des personnels réquisitionné pour mettre fin à cette mascarade !

 

Pour Force ouvrière c’est intolérable et inadmissible mais surtout symptomatique de la prise de confiance de la population pénale face à l’institution !!!

 

N’en déplaise aux grands défenseurs du toujours plus pour la population pénale, force est de constater que le toujours plus ne rime pas forcément avec toujours plus de sécurité et de calme en détention !!!

 

Avec un établissement flambant neuf qui pour une maison d’arrêt offre un service haut de gamme aux usagers contraints du service public comme aime à le dire certains : frigo, plaque vitrocéramique, téléphone en cellule, douche en cellule, gymnase, salle de musculation en nombre, parloirs dit familiaux de journée donnés avec son linge de lit et ses cantines exceptionnelles (la liste n’est pas exhaustive) et bien ce n’est toujours pas assez !!!

 

L’angélisme pénitentiaire arrive au bout de son raisonnement et il est grand temps de replacer l’église au centre du village : notre première mission est la sécurité pour nous même surveillants et pour nos concitoyens !!!

 

Il est grand temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière et de reprendre en main notre établissement !!!

 

Force Ouvrière tient à dire que le recours au quartier disciplinaire même s’il n’est pas la solution de tous les maux, doit être utilisé sans gêne quand les limites sont franchies et ne doit pas être interprété comme un manque de gestion de la détention par les gradés de secteur mais bien au contraire comme la volonté de reprendre la main sur une détention bien trop à l’aise !!!

 

Force Ouvrière félicite dans un premier temps et c’est bien normal tous les personnels de l’établissement pour l’excellente gestion d’un tel incident.

 

Force Ouvrière exige des sanctions exemplaires, le déclassement de l’ensemble des participants et le transfert immédiat des meneurs, il en va de la sécurité de notre établissement.

 

Force Ouvrière souhaite que la direction envoie un message fort de soutien à ses personnels et qu’en parallèle un message de fermeté soit envoyé à la population pénale, ils n’ont pas que des droits mais aussi des devoirs ce qu’on ne leur rappelle pas suffisamment !!!

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr