Prison de Salon-de-Provence : Lettre ouverte à Monsieur le Directeur Interrégional Des Services Pénitentiaire PACA-Corse

19/06/2019

 

Jessy Zagari

Délégué régional

UISP FORCE OUVRIÈRE PACA-Corse

Représentant de l'Union Justice FO au CNAS

Représentant de la FGF FO à la SRIAS PACA

 

À Monsieur ALVES

Directeur Interrégional

Des Services Pénitentiaire

PACA-Corse

 

Objet : Problèmes sérieux d'effectif et remise en cause des conditions de travail.

 

Monsieur le Directeur Interrégional,

 

Le bureau du Syndicat Local Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE du Centre de Détention de Salon-de-Provence ainsi que l'ensemble du personnel de Surveillance de notre établissement souhaitent attirer votre attention sur le manque cruel d'effectif de personnels de surveillance au sein de notre établissement.

 

Ce sous-effectif se traduit par une insécurité omniprésente pour les personnels présents, les intervenants extérieurs, et bien entendu les personnes détenues. Cela contribue fortement à détériorer les conditions de travail des agents et à aggraver les risques psychosociaux, pénalisant ainsi gravement la vie familiale des personnels et se traduisant par un ras-le-bol général des agents postés.

 

Effectivement, notre établissement n'avait jamais connu une telle situation depuis que j'y suis affecté, c'est à dire depuis janvier 2008. Ce n'est pas moins de 13 agents manquants sur les 128 surveillants et 3 moniteurs de sport, que compte notre organigramme de référence, par ailleurs totalement obsolète, soit un taux de couverture officiel d'environs 90%.

 

À ce constat alarmant viennent s’ajouter les absences légales mais non comptabilisées dans les effectifs des personnels qui dépendent du ressort de la DISP de Marseille, comme l'attente en reclassement administratif, la mise à disposition sur d'autres établissements, la mise à disposition suite à la réussite de concours CPIP, officiers et ERIS, la mise en disponibilité et les détachements dans d'autres administrations.

 

Les départs non-comptabilisés de notre établissement, faussent le nombre réel des agents exerçant au sein du Centre de Détention de Salon-de-Provence, ce qui a pour effet d'impacter les effectifs de roulement, avec un manque supplémentaire de 11 agents s'ajoutant au 13 déjà manquant à l'organigramme, soit un manque officieux de 24 agents et un taux de couverture officieux et pourtant réel de 81,7 %.

 

Les conséquences de ce manque d’effectif se traduisent par :

 

1. Des heures supplémentaires,

2. L’épuisement professionnel,

3. L’insécurité aux étages lorsque ceux-ci ne sont pas couverts par des agents.

 

Selon les véritables chiffres du terrain, et non pas ceux, théoriques, établis par vos services, le centre de détention de Salon-de-Provence se place sur le podium des établissements les moins bien couverts de la Direction Interrégional des Services Pénitentiaires de Marseille, avec un taux de couverture de 90%.

 

Monsieur le Directeur Interrégional, il faut rajouter à cela les nouvelles missions du Surveillant ainsi que les futurs projets de l'établissement (EJV, UVF), sans omettre que les agents prennent souvent deux étages. Il est URGENT de revoir l'organigramme de référence de notre établissement, afin de respecter la réalité des missions, nouvelles et anciennes, des agents pénitentiaires.

 

Monsieur le Directeur Interrégional, je ne vous apprends pas que les établissements appelés « 13000 » ont été » lancé en 1987 par Albin Chalandon, alors Garde des sceaux et ministre de la Justice, que ces établissements ont été une nouveauté et se sont montrés avare en personnel de surveillance lors de leurs conceptions, à contrario des établissements conçus en 2000 et ceux plus récemment ou pour une capacité d’accueil de détenu similaire, à ceux des plans « 13000 » du plan Chalandon, le nombre de personnel de surveillance est doté de 25 % d'agents en plus.

 

Monsieur le Directeur Interrégional, il est capital que lors de la prochaine C.A.P. prévue au mois de septembre/octobre prochain, les postes actuellement vacants, au nombre de 13 officiellement, soient totalement comblés avec l'ouverture de ce nombre de poste, et ainsi permettre à notre établissement de se rapprocher d'un taux de couverture standard au sein de la DISP PACA – Corse qui se situe aux alentours de 97 %.

 

Par ailleurs, mon organisation sollicite un audit du bureau Me3 afin de réévaluer l'organigramme de référence du Centre de Détention de Salon-de-Provence qui, de toute évidence, est sous-dimensionné.

 

Je vous remercie par avance de l'intérêt que vous porterez à ma demande et vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur Interrégional, l'assurance de mon plus profond respect.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr