Prison de Grasse : Agression

19/06/2019

 

LES PERSONNELS DE LA M.A. GRASSE

DÈPLORENT UNE NOUVELLE AGRESSION

UNE DE PLUS, LA SECONDE EN 15 JOURS !

 

Le mardi 18 juin, vers 17h00, alors que les agents effectuaient le sondage des barreaux, ils ont entendu un fracas de verre dans une cellule proche. A l'ouverture de ladite cellule, ils ont constaté que la vitre était brisée et que le détenu était particulièrement virulent. Ce dernier a tenté de forcer le passage pour sortir de la cellule et face à l’opposition des agents n'a pas hésité à porter un coup de poing au visage de l'un d'eux... tout ça pour une banale histoire de changement de cellule.

 

Nos 2 collègues ont eu bien du mal à maîtriser le forcené qui opposait une vive résistance et se faufilait telle une anguille. Les morceaux de verre jonchant le sol de la cellule ne leur ont pas facilité la tâche.

 

Après déclenchement de l'alarme, et à l'arrivée des renforts, le détenu sera conduit au quartier disciplinaire.

 

Il y a matière à s'interroger sur la préméditation de cet acte... pourquoi le détenu a-t-il brisé sa vitre juste avant que les collègues n'arrivent à sa cellule ? Avait-il pour intention de leur compliquer la tâche en cas d'intervention ? Ou pire, avait-il la volonté de se saisir d'un morceau de verre pour s'en servir contre les agents ?

 

Nul ne le sait, mais nos 2 collègues ont le sentiment que la situation aurait pu tourner beaucoup plus mal. Le profil du détenu, tant pénal que psychologique, ne fait qu'alimenter ces inquiétudes.

 

Force Ouvrière reste persuadé que si cette agression a eu des conséquences limitées, c'est parce que les 2 agents ont agi avec professionnalisme, analysant rapidement une situation potentiellement dangereuse et adaptant leur gestes professionnels en conséquence.

 

Force Ouvrière les félicite, leur apporte un soutien indéfectible, et souhaite un prompt rétablissement à notre collègue qui a reçu ce coup de poing au visage.

 

Force Ouvrière exige une sanction disciplinaire exemplaire envers ce détenu !

 

Force Ouvrière demande son transfert à l'issue, pour l'éloigner de sa victime !

 

Force Ouvrière attend des poursuites pénales en réponse à cet acte inacceptable !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr