Prison de Châlons-en-Champagne : Agression au quartier femmes

 

Hier matin, une détenue était placée dans un box d'attente, avant d’être enfin hospitalisée d'office. Cependant, comme la décision administrative n'était toujours pas tombée en fin de matinée ( ce qui est tellement récurrent que cela ne nous étonne plus ), il fut décidé de la remettre en cellule, afin qu'elle puisse prendre son repas.

 

Pour sa sécurité, et parce que le QF n'est pas doté de cellule DPU, la détenue était placée en cellule QD, grille ouverte.

 

Malheureusement, les quelques heures passées dans le box d'attente ne l'avaient pas calmée, car cette dernière s'en est prise à la surveillante lors de la première ouverture de porte, fonçant sur elle, et la poussant violemment.

 

Les deux collègues en poste ont alors maîtrisé l'hystérique, avant de déclencher l'alarme et d'attendre les renforts. La détenue a finalement été admise en HO dans l’après midi.

 

Le Bureau Local FO félicite l'ensemble des collègues ayant participé à cette intervention, et plus particulièrement les deux collègues en poste au Quartier Femmes, qui ont su faire preuve de sang froid et de maîtrise dans leurs gestes.

 

Le Bureau Local FO apporte tout son soutien à la collègue agressée, et demande expressément à ce que la détenue en question soit transférée dans un autre établissement dés sa sortie de l’Hôpital.

 

Enfin, et afin d’éviter qu'un incident plus grave n'arrive un jour au QF, le Bureau Local FO demande expressivement à la Direction de l'établissement de statuer sur les demandes suivantes :

 

– une réelle prise en compte des observations des surveillantes, plus particulièrement au sujet des détenues à profil psychiatrique

 

– la fin du flou artistique au sujet de la gestion des détenues à profil potentiellement agressives, et la mise en place immédiate d'un protocole clair de prise en charge adaptée et sécurisée

 

– la pose d’électro-serrure sur les grilles menant au QF, contrôlées par le PCI en cas d'intervention, afin de faciliter l'arrivée de l'équipe d'intervention ( problème soulevé par Force Ouvrière depuis des années ! )

 

Nous demandons à ce que ces propositions soient débattues lors de la prochaine réunion du groupe de travail sur la sécurité, et nous attendons des avancées rapides.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr