Prison de Saint-Martin-de-Ré : À qui le tour ?

 

Hier soir, encore, 2 de nos collègues de Condé sur Sarthe ont été pris en otage par un individu tristement célèbre et coutumier des faits.

 

Et tout ça pourquoi ? Pour une demande de transfert (et un changement de médecin) !!! Pourquoi ? Parce que notre administration va très souvent dans le sens du détenu.

 

La fameuse POLITIQUE DE L’AUTRUCHE.

 

Malheureusement, à Saint-Martin de Ré, à l’allure où vont les choses, nous nous dirigeons tout droit vers un remake d’hier soir.

 

Car si l’on suit la logique de certains officiers (voir une tout particulièrement), la gestion de quelques détenus dit «sensibles» est tout à fait la même que celle de Condé.

 

On pourrait parler d’un cas très précis, qui a été classé «auxi», malgré de nombreux retours négatifs, et qui continue de provoquer le personnel qui ose aller à son encontre. Personnel qui doit subir non seulement les attaques verbales de ce PPSMJ, mais également les mots couverts d’une gradée qui remet sans cesse en question le travail et le professionnalisme de celui-ci.

 

Plusieurs fois déjà, nous avons pu constater que sa mansuétude à l’égard de certains de nos pensionnaires est entachée d’une sévérité et d’un dédain envers les agents et gradés qui s’opposent à son management de couard.

 

La sécurité des personnels est mise à mal en accordant trop d’importance à certains détenus qui ne sont pas dignes de confiance. Ce qui pourrait engendrer un cas similaire à hier soir.

 

Il serait peut-être temps de soutenir les agents qui doivent travailler avec le spectre d’être agressés, tout en sachant qu’ils risquent d’être accusés de «mettre le feu à l’étage» alors qu’ils ne font que leur travail. Mais surtout, ne plus consentir autant de crédit à une certaine frange de la population carcérale qui se croit, du même coup, au dessus de tout et qui pourrait passer à l’acte.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr