Prison de Marseille : Limites atteintes !

23/05/2019

 

Quand la « voyoucratie » n'a plus de limite !!!

 

Aucun personnel aujourd'hui tous corps et grades confondus, n'est plus à l'abri des foudres de nos « chers pensionnaires » Les « voyous » pensent très souvent, « être les maîtres » dans nos établissements et ainsi pouvoir gérer eux-mêmes les détentions.

 

La faute à qui ???

 

Peut-être, une administration qui comble le moindre de leurs désirs, en sacrifiant bien souvent son personnel !!!

 

Résultat : voilà à quoi s'attendre lorsque les agents sont professionnels !!!

 

En effet, le 20 mai 2019, un officier de QH1 a subi des menaces envers sa famille, par des propos transmis à l'agent lors d'une fouille de cellule, mais aussi des pressions de deux individus qui n'ont pas hésité à venir jusque devant le mess de l'établissement pour faire passer des messages très menaçants, envers notre collègue officier, aux agents présents à la terrasse du mess.

 

Puis ces deux individus sont allés devant l'entrée de l'établissement et ont renouvelé devant une surveillante qui rentrait prendre son service les menaces suivantes :

 

« Demande à ton officier que s'il n’arrête pas de faire la misère à mon neveu, il va lui arriver des problèmes. Dis-lui bien aussi, qu'il arrête de le fouiller tout le temps, qu'il le change de cellule et le laisse tranquille. On sait où il habite, on connaît sa voiture et on sait où son fils joue au foot ».

 

SITUATION INADMISSIBLE ET ALARMANTE !!!

 

L'officier, n'en déplaise à ces « crapules » n'a fait que son travail en programmant cette fouille de cellule, ainsi que les agents en effectuant celle-ci !!!

 

FORCE OUVRIÈRE félicite le courage et le professionnalisme dont ont fait preuve les agents, le 1er svt et l'équipe de QH1, face à cette situation.

 

FORCE OUVRIÈRE, dénonce ouvertement cet acte odieux et apporte tout son soutien à notre collègue officier et sa famille.

 

FORCE OUVRIÈRE, s’indigne contre ces violences gratuites dont le seul but est de « casser du surveillant » et demande que les pouvoirs publics et autorités politiques se penchent efficacement sur la sécurité du personnel de l’Administration Pénitentiaire et de leur famille.

 

FORCE OUVRIÈRE, s’inquiète de la banalisation des agressions physiques et morales que subissent chaque jour, les personnels à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr