Prison pour Femmes de Rennes : Des tags incitant à la haine !

 

« La prison en feu, les matons au milieu » …

 

C’est en se rendant sur le site de la Direction Interrégionale de Rennes, accueillant le CP Rennes femmes, que les agents peuvent découvrir ce torchon. Il est également très visible aux usagers piétons ou véhiculés qui empruntent la rue de Chatillon.

 

Un peu plus loin, en longeant le mur d’enceinte de la prison, nous pouvons découvrir d’autres de ces infamies.

 

Outre l’écriture à peine digne d’un enfant scolarisé au CP, le contenu reste inacceptable et condamnable.

 

Pour cela, faudrait-il encore retrouver le(s) lâche(s) qui a (ont) commis ces abominations. Visiblement une (des) personne(s) pas suffisamment occupée(s) et dépourvue(s) de matière grise…

 

Il n’en reste pas moins qu’après les trop nombreux événements dramatiques à la suite desquels l’Administration compte ses miraculés au sein de nos rangs et dans la continuité des agressions quotidiennes que subissent les agents, nous voilà devenus cible de propos intolérables venus de l’extérieur !

 

Dans un tel contexte, il serait grand temps de considérer les agents, malheureusement, le gouvernement n'est pas assez sévère sur le volet pénal et reste inerte à la détresse des personnels… Il est temps que les choses changent !

 

Le bureau local Force Ouvrière condamne avec la plus grande fermeté ces agissements et exige, le cas échéant, une sanction exemplaire et dissuasive à toute récidive à l’encontre de l’auteur (des auteurs) des faits !

 

Le bureau local Force Ouvrière conseille à chaque agent de porter plainte contre X. Il s’agit en effet d’outrage à agent, plus précisément ici : D’un acte commis à l'égard d'une personne chargée d'une mission de service public, en lien avec ses missions, et qui nuit à la dignité ou au respect dû à sa fonction.

 

Le bureau local Force Ouvrière soutiendra les intéressés et les accompagnera dans leurs démarches ! Nous devons être respectés de tous !

 

Monsieur le Directeur, faites de la sécurité de vos agents une priorité. Il est intolérable d’aller travailler dans de telles conditions. Tout doit être mis en œuvre afin de retrouver ce (ces) malfrat(s) !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr