Virage sécuritaire obtenu par FO Pénitentiaire. Le premier sujet est sur la table : Le pistolet électrique

02/05/2019

 

Suite au mouvement de ce début d'année, FO Pénitentiaire avait obtenu de Mme La Garde des Sceaux, un virage sécuritaire sur la base de notre plateforme revendicative (Pistolet à Impulsion Électrique, développement des brigades cyno avec en plus la création d'un quatrième groupe de chiens, le statut  d'APJA, le  menottage, les capstuns, la classification des établissements entre autres). 


La Ministre tient ses promesses et le Directeur de l'Administration Pénitentiaire les met en musique ! 
 
Début avril, la Direction de l’Administration Pénitentiaire avait demandé aux 4 Organisations Syndicales représentatives de leur présenter un dossier complet sur la pertinence d’équiper les personnels pénitentiaires du Pistolet à Impulsion Électrique (PIE). 
 
C’est dans ce contexte que mardi 29 avril FO Pénitentiaire, UFAP/UNSA, CGT et SPS se retrouvaient pour mettre en place un protocole d’expérimentation du PIE sur certains établissements dans un cadre juridique défini. 
 
Après un tour de table ,chaque OS s’est exprimée et s’est positionnée sur le bien-fondé de doter les personnels du PIE. 
 
Pour FO Pénitentiaire, regrettant au passage la perte de temps depuis janvier 2018, n’a fait que rappeler sa position et l’apport nécessaire d’une telle arme face à l’évolution d’une population pénale de plus en plus violente. FO Pénitentiaire s’est donc exprimée en défendant sa position, pour que les Maisons Centrales, les quartiers spécifiques (QD/QI, QPR, QER, UDV) et les missions extérieures puissent expérimenter dans un premier temps le PIE, avant de pouvoir l’étendre sur l’ensemble des établissements pénitentiaires. Cette expérimentation doit être faite dans les conditions les plus proches du terrain, hors de question d’avoir cette arme dans un coffre sortie qu’en cas d’incident.  Cette arme doit être portée par des agents habilités et formés. Enfin, FO Pénitentiaire précise que le PIE doit être associé à la caméra piétonne, pour garantir et protéger les personnels, et semble indispensable dans la dissuasion. 
 
Le SPS a confirmé la position de FO Pénitentiaire avec une différence importante toutefois, le SPS souhaite que tous les surveillants sur toutes les coursives le portent à la ceinture, pour FO Pénitentiaire inutile et dangereux. L’UFAP/UNSA quant à eux, ont rappelé que la dotation de PIE ne faisait pas partie de leurs revendications. Ils se posaient des questions sur la légitimité et l’utilité d’une telle arme sur des détenus sous l’emprise alcoolique, médicamenteuse ou stupéfiant. Malgré tout, ils n’étaient pas opposés à cette expérimentation. À chacun ses priorités, pour FO Pénitentiaire, la sécurité est une urgence quand on voit le nombre d’agressions de plus en plus violentes sur les personnels. À chacun de se faire son idée sur l’apport du PIE et l’apport de « Magnum » que l'on attend toujours d'ailleurs... 
 
La CGT c’est positionné clairement contre l’utilisation et l’expérimentation du PIE en détention, allant à l’encontre de nos missions de réinsertion, mais reste ouverte pour des essais sur les missions extérieures. 
 
À la suite de cet échange il a été convenu de mettre en expérimentation le PIE sur 3 établissements : Une Maison Centrale, une Maison d’Arrêt de province avec un quartier spécifique, une Maison d’Arrêt de région parisienne. Ainsi qu’une quatrième expérimentation sur un PREJ. 
 
Le PIE étant une arme intermédiaire de neutralisation momentanée de catégorie B non létale, elle demande cependant une formation de deux jours pour disposer d’une habilitation afin de pouvoir l’utiliser. 
 
Le PIE ne sera pas la potion magique qui résoudra tous les problèmes mais elle sera un outil important dans son pouvoir de dissuasion sur la population pénale et associée à nos autres revendications sécuritaires permettra aux personnels de travailler en meilleure sécurité et de réduire considérablement les agressions nous en sommes convaincus. 
 
La balle est dans le camp de Mme la Garde des Sceaux et du Directeur  de l'Administration Pénitentiaire pour aller vite et tout mettre en œuvre pour faire évoluer notre profession afin de protéger et rassurer les personnels. D’autres groupes de travail vont s’ouvrir, vous pouvez compter sur la détermination de FO Pénitentiaire pour faire entendre ses revendications sur la sécurité et les conditions de travail des personnels pénitentiaires. 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr