Prison de Béthune : AGRESSION.... et une de plus !

29/04/2019

 

Ce dimanche 27 Avril, vers 08H45, notre collègue Francky est retourné chercher un détenu n’étant pas prêt pour se rendre à la promenade. A l’ouverture de la porte de sa cellule, ce dernier est rapidement retourné près de son lit pour dissimuler un objet dans son caleçon.

 

A la sortie de sa cellule, notre collègue lui indique qu’il fera l’objet d’une fouille intégrale au rez-de-chaussée avant d’intégrer la cour de promenade. Dans les escaliers, le détenu glisse sa main dans son caleçon et jette volontairement un téléphone portable sur le palier du B1. Notre collègue récupère ledit téléphone.

 

Tout aurait pu s’arrêter là…Mais

 

Arrivant au rez-de-chaussée, le détenu s’approche d’un ton menaçant et agressif vers notre collègue en collant son visage près du sien, pour éviter de prendre un coup, l’agent le repousse mais ce dernier revient à la charge avec la volonté d’en découdre.

 

L’alarme est déclenchée et la présence des personnels aux cotés de notre collègue permet de maitriser et de menotter le détenu, qui sera placé en prévention au quartier disciplinaire.

 

Mais dans sa cellule du quartier disciplinaire, le détenu simule un malaise. Et d’un coup de baguette magique, celui-ci retrouve la force de s’asseoir sur son lit et revient à la charge en essayant de sauter sur les personnels pour ne pas donner ses effets vestimentaires (comme le veut la procédure). Pour se protéger, les personnels utilisent de nouveau la force strictement nécessaire et maitrisent donc une seconde fois le détenu, afin de réaliser la fouille réglementaire.

 

Il va falloir que ces agressions sur les personnels cessent, Ras le bol d’être pris pour des cibles !!!

 

Lors de la fouille de sa cellule quelques minutes après, il y sera retrouvé un second téléphone portable, un chargeur, un câble USB ainsi que du matériel pour fumer la chicha.

 

Le bureau local Force Ouvrière exige la peine maximale de quartier disciplinaire.

 

Le bureau local Force Ouvrière exige des poursuites pénales dans les plus brefs délais.

 

Le bureau local Force Ouvrière exige le transfert de ce détenu vers un autre établissement et en dehors de l’inter-région.

 

Le bureau local Force Ouvrière se tiens à la disposition de notre collègue pour ses démarches administratives et judiciaires qu’il entreprendra.

 

Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des personnels de tout corps et grade confondu pour la maitrise et la gestion de cet incident.

 

QUATRE AGRESSIONS SUR PERSONNELS EN DEUX SEMAINES, CA EN EST TROP !!!

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr