Prison de Colmar : Des mesures nécessaires rapidement !

 

Le syndicat Force Ouvrière a eu l'occasion de refaire un point ce mardi 23 avril, auprès du Chef d’Établissement de la Maison d'Arrêt de Colmar, concernant plusieurs problématiques, qui découlent en partie de « l'abandon » de cet établissement, de la part de notre Ministère et de l'Administration Pénitentiaire, depuis son annonce de fermeture en 2009.

 

– Moyens humains :

 

Éternelle répétition, éternelle non-réponse, la situation en ressources humaines, comme dans la plupart des structures en France, est très loin des besoins pour un fonctionnement sécuritaire et des conditions de travail dignes pour les personnels en place. La moindre extraction médicale entraîne un « mode dégradé ». L'agent à la Porte d'Entrée Principale, doit gérer une multitude de missions (bagage X, le standard, les flux d'intervenants, les parloirs, des caméras, etc.), et ne peut compter que sur lui-même, dans un poste à l'agencement archaïque et absolument pas ergonomique. Sur la coursive, chaque jour, c'est un véritable marathon pour les agents !

 

Force Ouvrière demande une révision de l'organigramme dans l'urgence et un apport supplémentaire en effectif.

 

– Problématiques techniques :

 

Faire remplacer un éclairage en hauteur devient un véritable combat ! Faute à quoi ? Les marchés engagés qui contraignent l'établissement à être dépendant d'une société pour intervenir. Si celle ci n'est pas réactive, la structure doit s'en accommoder (au détriment de la sécurité). C'est une grosse problématique dans beaucoup de structures et autres brigades (PREJ par exemple pour l'entretien des véhicules). Il est grand temps de réformer cette mesure illogique et contre productive.

 

Nous avons également dénoncé le fléau des projections. Le filet dédié à les stopper doit être remplacé rapidement et adapté à la cour de promenade, de manière à pouvoir récupérer les projections extérieures (il y a peu de temps, des détenus ont réussi à mettre la main sur les objets prohibés, lancé depuis l'extérieur, car le filet en place n'a pu permettre de les récupérer avant eux).

 

– Fonctionnement :

 

L'organisation du service de nuit nécessite qu'une modification doit être adoptée rapidement car en l'état, l'équipe tourne sur une répartition des missions déséquilibrée entre la première et la seconde partie de nuit.

 

– Surpopulation carcérale :

 

Force Ouvrière met en alerte notre Administration et par son biais, les tribunaux pour les orientations d’incarcération, car nous retombons dans un schéma redouté de surpopulation au sein de la Maison d'Arrêt. Des matelas commencent à nouveau à joncher le sol... La période estivale approchant et souvent épisode d'augmentation des écrous, les personnels de Colmar craignent une nouvelle recrudescence qui apporte de l'eau au moulin des difficultés déjà trop importantes.

 

Le syndicat Force Ouvrière restera vigilant sur ces différents sujets et attend des réponses rapides dans ce sens, pour l'intérêt général !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr