Prison de Fleury-Mérogis : Déclaration Liminaire : Comité Technique

 

Madame la directrice, Mesdames, Messieurs


Pour rappel, les dernières élections professionnelles ont placé notre section locale majoritaire sur la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis;


Ainsi dans le cadre de ce premier comité technique pour l’exercice 2019, Force Ouvrière fera entendre les revendications de l’ensemble des personnels qui ont placés leur confiance dans notre organisation.


De même Force ouvrière restera force de proposition afin d’améliorer les conditions de travail de nos collègues et désire poursuivre un réel dialogue social avec l’ensemble des acteurs de notre établissement.


Nous ne serons ouvrir ce comité technique sans évoquer les graves événements qui ont secoué les différents établissements pénitentiaires de France: Condé-sur-Sarthe, Château-Thierry, Beauvais, etc...


L’émotion de la communauté pénitentiaire a été forte, et a résonné devant les portes de notre établissement par un mouvement de contestation imprégné tant par le volet sécuritaire et que par la revalorisation professionnelle.


Par ce constat, le bureau local Force Ouvrière tenait à remercier les personnels qui se sont mobilisés pour faire entendre leur souffrance au travail et poursuivra ses efforts pour une reconnaissance institutionnelle à la hauteur de votre engagement et dévouement remarquable.
En outre, Force Ouvrière attire votre attention sur les difficultés actuelles que rencontrent nos collègues dans leurs diverses démarches de recherche de logement.


Nous sommes conscients des efforts consentis par la direction locale afin les accompagner dans cette recherche épineuse.


Mais la section locale Force ouvrière déplore le manque d’anticipation de notre administration, l’absence de projet ambitieux pour améliorer les conditions de logements des personnels.


Ainsi, la mise en place d’une prime de fidélisation sans projet d’accompagnement reste insuffisant et paradoxal à l’esprit même de fidélisation penser à l’origine.La notion d’attractivité ne se résume pas uniquement à une prime !


Par conséquent, la section locale Force ouvrière a alerté par lettre ouverte monsieur Julien DENORMANDIE, ministre chargé de la ville et du logement, pour relater ces difficultés et réitérer la demande d’une construction d’un quatrième foyer ainsi qu’une deuxième unité de vie.* (voir courrier).


Nous portons également votre attention, sur l’agrandissement et la sécurisation du parking des personnels. De même la PEP de la MAH doit retrouver une fluidité de circulation et être apte à faire face aux menaces extérieures dans le contexte actuel.


Par ailleurs notre organisation regrette l’absence de fiche de postes à jour mises à disposition des agents sur la quasi-totalité des secteurs de travail de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

 

De ce fait, Force ouvrière sollicite une réflexion d’ensemble sur ces outils pédagogiques de fonctionnement qui contribue à la continuité du service ainsi qu’à l’harmonisation des pratiques.

 

D’autre part, la maison d’arrêt des femmes reste une entité vétuste où les conditions de travail sont dégradées. Force Ouvrière milite pour sa réhabilitation et sa mise aux normes pour gommer les disparités entre les structures et l’iniquité de traitement, en termes de conditions de travail, entre fonctionnaires.

 

De plus notre organisation dénoncera la mise en place de projets divers sans l’apport en effectif réel ( UDV, QI/QA/QD MAF ,etc..).Encore une fois le mode dégradé est la réponse apportée pour satisfaire les commandes politiciennes au détriment des autres services.


Enfin, notre organisation s’oppose fermement aux projets de réforme de la fonction publique qui s’apparente à un véritable « détricotage » du statut des fonctionnaires.


Pour Force Ouvrière la fusion du comité technique avec le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail actuels, afin de créer une instance unique nommée le comité social d’administration n’est pas un service rendu à ces personnels, mais une fois de plus une réponse comptable de la part de Bercy.


Nous restons profondément attachés à ces comités de proximités pour être au plus près de la réalité et répondre au mieux aux exigences du terrain.


Par cette déclaration liminaire Force Ouvrière entend porter l’accent sur les attentes des personnels et l’amélioration de leur cadre de vie et de travail.
 

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr