Prison de Meaux-Chauconin : Mise en danger !!!

25/03/2019

 

Voilà maintenant plusieurs jours que des surveillants tombent sous les coups des patients de l'US (sur le papier, car dans la réalité il n'en est rien !).

Vendredi, à la Maison d'Arrêt des Dingos (Oui ! Oui ! Appelons un chat, un chat), nous avons ENCORE frôlé le pire...

Un détenu se met à taper violemment dans la porte de la cellule durant plusieurs heures ; des mesures sont prises par l'encadrement pour pallier cet incident.

 

LA RAISON ?

 

Les infirmières ont oublié de lui donner son traitement à ce cas psy !!!

A 17h50, en bonnes professionnelles, « elles » REFUSENT de venir le lui donner ! Bah oui, à quoi bon, dans tous les cas, ce sont 2 agents et un gradé qui ouvrent la porte !

 

INCONSCIENTES !

 

De part cette omission et de vos erreurs répétées, c'est 4 surveillants qui ont été agressés en une semaine de par votre laxisme !

L'ambiance délétère que vous créez et que vous entretenez au sein de cette structure ne doit plus être.

 

PARTEZ !

 

Vous inventez des prétextes fallacieux pour ne pas recevoir les détenus ou distribuer des traitements à des profils qui nécessitent une prise en charge quotidienne. Vous mettez en danger la vie des agents avec ces agissements plus que nauséabonds.

 

HONTE A VOUS !

 

Et ce n'est pas faute de vous alerter par des fiches de signalements. Les surveillants, l'encadrement, vous alertent car nous savons, nous connaissons la détention, NOUS contrairement à vous et mieux que personne mais nous nous confrontons à des incapables !

L'exemple en est encore jeudi matin, lorsqu'un détenu se fait écraser la jambe par un appareil de musculation pesant plus de 200 kilos... La réponse ne se fait pas attendre ! « Il peut se déplacer jusqu'à l'US ?! LOL

 

NON MAIS DE QUI SE MOQUE-T-ON ???

 

Mesdames, Messieurs si vous trouvez le rythme trop soutenu dans l'AP, retournez donc à l'hôpital, l'herbe y est peutêtre plus verte !

 

Arrêtez de mettre en danger le personnel et ne jouez pas avec notre sécurité !

 

FO dit STOP : TROP c'est TROP et vous invite à partir avant que le pire n'arrive !

 

FO demande à ce que l'équipe médicale se renouvelle afin de pouvoir repartir sur des bases saines.

 

FO exige que le type de profil psy soit affecté dans des structures adaptées et pris en charge par des professionnels de santé.

 

FO se tient à la disposition des collègues dans leurs démarches pour obtenir réparation suite à ces graves manquements dont nous connaissons les coupables.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr