DI de Marseille PACA-Corse : Comité Technique Interrégional

 

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres du Comité Technique Interrégional, Les établissements de la PACA-Corse sont actuellement en mouvement de protestation. Nous ne sommes ici aujourd'hui que parce-qu’il s’agit d’une re-convocation du CTI, et que nous ne voulons pas vous laisser valider vos projets sans notre contrôle.

 

2 agents victimes d’une tentative d’assassinat à caractère terroriste à Condé-sur-sarthe, un autre le même jour à Château-Thierry…. Nos collègues ont bien failli y laisser la vie ! Plus d’une centaine d’agressions violentes depuis le début de l’année dans nos établissements : des agents attaqués à l’arme blanche, ébouillantés, frappés, molestés, insultés, menacés…. et les établissements de la PACA ne sont pas épargnés comme vous le savez. Même en service de nuit, nous avions déjà eu un guet-apens à la MA de Grasse, cela s’est reproduit récemment sur le CP d’Avignon le Pontet.

 

Et notre Ministre ose nous dire que nous sommes des fonctionnaires sur-rémunérés, elle reste sourde à nos légitimes revendications. Ses récentes propositions ne répondent pas à notre principale revendication qui est de rendre notre profession plus attractive. Nous pouvons espérer quelques petites avancées sur le plan sécuritaire, même si rien de concret n’est véritablement proposé. En revanche, pour ce qui est du volet indemnitaire et statutaire, les propositions faites sont une insulte aux personnels.

 

Elle préfère écouter patiemment les doléances de la population pénale dans le cadre du « grand débat national » plutôt que regarder en face les surveillants qui crèvent sur les coursives.

 

STOP A L’ANGÉLISME !

LES PERSONNELS SONT À L’AGONIE !

LA PÉNITENTIAIRE EST EN PLEINE DÉCONFITURE !

 

Elle ne parvient plus à assurer la sécurité de ses agents, elle ne parvient pas à recruter, pas plus qu’elle ne parvient à fidéliser ses personnels qui cherchent à fuir par tous les moyens.

 

Les quelques mesurettes prises, suite aux mouvements historiques de janvier 2018, n’ont rien changé, nous venons d’en avoir la preuve à Condé et Château-Thierry. C’est pourquoi aujourd'hui, plus que jamais, Force Ouvrière appelle à la mobilisation pour, non plus défendre, mais sauvegarder nos conditions de travail, nos vies et celles de nos collègues.

 

Vous l’aurez compris, au travers des revendications que nous portons, les personnels exigent plus de sécurité et sont en attente d’une véritable reconnaissance de la pénibilité et de la dangerosité de leur métier, pénibilité accrue par les taux de sur-occupation des établissements de la PACA dont certains dépassent 144 %, pénibilité accrue par les vacances de postes, dans tous les corps et tous les grades, certains établissements de la région affichant des taux de couverture de 88% pour les surveillants (Grasse) ou 75% pour les gradés (Tarascon).

 

C’est dans ces conditions très particulières que va s’ouvrir ce CTI. Au travers des thématiques que nous allons aborder aujourd’hui, comme le vote des budgets alloués aux améliorations des conditions de travail des personnels et le plan interrégional de formation, vous avez l'opportunité de témoigner à vos personnels, la reconnaissance, le respect et l'attention qu'ils attendent et méritent.

 

Autant de sujets pour lesquels Force Ouvrière attend de vous des arbitrages dictés par les réels besoins et attentes des personnels et pas uniquement pour satisfaire des contraintes budgétaires.

Les membres du CTI Force Ouvrière PACA Corse 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr