Prison d'Orléans-Saran : Hypocrite un jour, hypocrite toujours...

 

 

Chers(es) collègues,

 

Une organisation syndicale se permet de cracher sur l'entente syndicale du CPOS, quel mépris quand on constate les dégâts que cette organisation a pu faire.

 

En effet, cette organisation oublie vite car en janvier 2018, elle a vendu le personnel pénitentiaire mais aussi a voulu tout réformer au sein de l'établissement sans que leurs membres de bureau ne soient impactés.

 

Vous aimez bien parler d'amateurisme, de syndicat de bas étage c'est clair que nous ne sommes pas comme vous, nous n'avons pas les mêmes pratiques à savoir :

 

• Balancer son collègue au niveau d'un Directeur Interrégional

• Vendre monts et merveilles aux agents en leur faisant croire tout et n'importe quoi.

• Donner des coups de poignard dans le dos aux collègues et ensuite leurs faire des bisous avec un grand sourire.

 

Vous parlez de promesses faites au personnel. Seriez vous amnésiques ?

 

C'est un mal bien connu chez les autonomes.

 

Doit on vous rappeler les faits ?

 

Doit on vous rappeler vos soi disant avancées pour le personnel ?

 

Doit on vous rappeler que les magnums et les gilets pare-balles sont encore attendus par le personnel ?

 

Doit on vous rappeler que l’îlotage est un fiasco ? Est ce pour cela qu'aucun de vos membres n'y prend part.

 

Alors, si vous ne tenez pas à devenir une espèce en voie de disparition comme le panda, cessez votre cirque.

 

Votre ancien secrétaire local et membre de votre bureau, obtient des faveurs car n'étant pas retenu pour l'équipe QA/US/SMPR, va verser quelques larmes auprès de son FATHER spirituel afin d'avoir satisfaction.

 

Que dire de votre secrétaire local qui a réintégré le lundi 04 février 2019, à un poste de polyvalent suite à un appel à candidature où certains agents avaient postulé sans obtenir ce poste car il était déjà attribué.

 

Bizarre quand même, car tout en étant en décharge d'activité elle gère sa réintégration en catimini mais ne va pas îloter avec ses collègues afin de constater le désastre qu'elle a voté en CTS avec ses deux acolytes.

 

Aucune note de service n'a été publié pour ces deux exemples, lors de leur prise de fonction c'est du jamais vu.

 

Le bureau local Force Ouvrière du CPOS, constate que vous êtes de vrais HYPOCRITES, vous qui aimez, dire syndicat FO syndicat patronal, parler d'équité et de copinage dans vos circulaires syndicales, vous n'avez pas HONTE.

 

Le but d'un syndicat est de travailler pour les personnels (syndiqués ou pas) et de défendre leurs intérêts, tout en restant loyal, dans le respect et la dignité.

 

Visiblement tout cela est trop difficile pour vous.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr